trauma

La psychanalyse est née de la rencontre avec la question du traumatisme. Rappelons-nous que le symptôme hystérique trouve chez Freud, comme première explication, la théorie du trauma. Traumas collectifs, traumas individuels, ce qui  fait traumatisme est de l’ordre d’une rencontre, rencontre qui s’oppose à la monotonie répétitive du fantasme. C’est une irruption inattendue qui laisse le sujet devant un trou dans la signification le confrontant à une partie non symbolisable chez le vivant, de laquelle rien ne peut être dit, mais qui pourtant jouit hors de tout repère signifiant du sujet. C’est l’horreur de la confrontation à une jouissance inconnue. Certains  dramaturges tentent d’en rendre compte. Mais est-ce possible ? D’autres tissent un voile sur une vérité insupportable qui touche chacun de nous car elle a à voir avec la barbarie inhérente à l’espèce humaine.

Sur une ligne ténue, entre le trou et le voile, des dramaturges assument, chacun à leur manière, le défi que la question du traumatisme pose. Là encore, théâtre et psychanalyse se rencontrent.

Avec François Regnault, Hervé Castanet, Christiane Page

Partages 0