pourunouipourunnon

C’est dans la dynamique de la création de ce nouveau Vecteur « Psychanalyse et littérature » que notre cartel de recherche s’est constitué. Répondant à nos désirs décidés et singuliers d’articuler des textes littéraires et les textes de Freud et Lacan, ce Cartel questionne le lien entre la Lettre touchant le corps et l’usage de la Lettre en littérature. De quelle nature est ce lien ? Quels en sont les points de connexion et de séparation ? La Lettre du corps et la Lettre littéraire écrivent-elles la même chose ? Cernent-elles le même enjeu ?

La première réunion de notre Cartel du 27 Mars 2013 a déjà dégagé 4 axes de travail :

• A partir de la pièce de N. Sarraute « Pour un OUI, pour un NON », s’expliquera le travail de l’acteur pour « incarner » l’écriture parlée du théâtre de N. Sarraute et pour laisser passer l’émotion et l’humour du texte.

• Avec « Les braises » de Sandor Marai et l’appui du Séminaire XX « Encore » de J. Lacan, se questionnera comment le Non-rapport entre 2 hommes et ce qui chez une femme échappe au discours, se supporte d’un écrit.

• Par l’écoute des « Noces de Figaro » de Mozart, s’articuleront le concept de tonalité, le livret de Beaumarchais et l’expression subtile et riche de double-sens dans l’amour et le désir qui circulent entre le comte, la comtesse et Suzanne.

• Les « Tropismes » de N. Sarraute déplieront l’avènement de la voix et sa progressive extraction du silence à rebours de l’écrit « fini » et du discours courant.

Si vous êtes intéressés par notre recherche, adressez un mail à : baillehache.mariechristine@9business.fr

Partages 0