Bronzino_Venus Cupidon bann

L’allégorie avec Vénus et Cupidon de Bronzino (1550), détail. En Couverture du séminaire de J. Lacan Livre VI « Le désir et son interprétation »*

 

Soirée Intercartels organisée par l’Envers de Paris

Animée par Sonia Chiriaco, avec un large débat

Mercredi 25 Juin À 21H15

31 rue de Navarin, 75009 Paris

 

Le désir, c’est l’embrouille. On ne s’y retrouve pas, on le perd, on le trahit… Les objets addictifs ou éphémères jouent de sa labilité, tandis que les ratés de l’amour se recyclent en textos du cœur ou en tchat. Le désir court, se cache, se déguise, change en moins de temps qu’il ne faut pour le dire. Il est inconstant par essence.

Or le désir n’est pas ce qu’on croit. Une psychanalyse permet de retrouver les racines profondes du désir qui nous cheville au corps, de démêler les fils qui le constituent et ceux qui l’entravent, mais aussi de se pencher sur ce qu’il a de honteux et d’inavouable.

C’est le trajet du Séminaire VI. Jacques Lacan découvre comment le désir se constitue, il dévoile ses particules élémentaires, il relève ses circuits et les place sur son graphe. Nous assistons en direct au décodage séquentiel du désir, jusqu’à son appareillage dans ce montage hasardeux qu’est le fantasme.

Au fil du texte, on saisit pourquoi l’amour ne résout pas les impasses du désir. Inhibé, velléitaire, angoissé, Hamlet, c’est vous, c’est moi, empêtrés dans des désirs contradictoires, insatisfaits, impossibles, avec lesquels nous ne sommes jamais en règle. C’est le fantasme qui soutient et qui cadre notre désir. N’en déplaise aux normopathes, la perversion est sa nature même. Reste l’énigme de savoir comment s’accommoder, au un par un, de ce « grand secret » : il n’y a pas d’Autre de l’Autre.

_________

Intercartel :

_________

Informations, contact : CartelsEdP@gmail.com ou Pascale Fari au 06.64.89.11.47.

Votre avis, vos remarques et vos propositions nous importent !

La Commission « Paris-Cartel » (Pascale Fari, Richard Bonnaud, Susana Elkin, Olivier Miani, Ana Ines Vasquez, Agnès Vigué Camus) sera heureuse d’en parler avec vous.

Quelques commentaires sur le tableau de Bronzino sur le site de l’Antenne Clinique de Reims

Partages 0