Nos dernières réunions, du 6 décembre et 22 décembre 2014, ont été consacrées à une mise au point de notre sujet de travail ; une soirée d’exposition de nos travaux est prévue courant 2015.

Francesca Biagi-Chai a bien voulu nous orienter quant à notre enquête sur la rencontre amoureuse telle que le cinéma contemporain nous la montre. Nous avons ainsi décidé de nous inscrire dans la thématique du prochain congrès de l’AMP qui se tiendra en 2016 à Rio de Janeiro, thématique centrée sur le corps parlant : «Ce qui fait mystère, disais Jacques-Alain Miller dans sa conférence de clôture du IXe congrès, mais qui reste indubitable, c’est ce qui résulte de l’emprise du symbolique sur le corps. Pour le dire en termes cartésiens, le mystère est plutôt celui de l’union de la parole et du corps. De ce fait d’expérience, on peut dire qu’il est du registre du réel. »[1]

X Congresso - Cartaz (Final)

Dans cette veine nous avons retenu ce dit du dernier enseignement de Lacan, qui nous servira de boussole : « La contingence, je l’ai incarnée du cesse de ne pas s’écrire. Car il n’y a là rien d’autre que rencontre, la rencontre chez le partenaire des symptômes, des affects, de tout ce qui chez chacun marque la trace de son exil, non comme sujet, mais comme être parlant, de son exil du rapport sexuel[2]

Notre prochaine rencontre aura lieu le 10 janvier à 18H 30 au 17 rue Baudoin.

Elisabetta Milan et Maria Luisa Alkorta présenteront Sex, mensonge et video de Steven Soderbergh sorti en 1989.

original-366731-091

Karim Bordeau

[1] Miller J-A, « L’inconscient et le corps parlant », La Cause de désir, n°88, Navarin Editeur, 2014, p.109.

[2] Lacan J, Le Séminaire, Livre XX, Encore, Editions du Seuil, 1975,Paris, p.132.

Partages 0