Karim Bordeau

Notre dernière séance de travail a été consacrée à une analyse du film d’Abdellatif Kechiche, La vie d’Adèle, sorti en 2013, avec les actrices Léa Seydoux et Adèle Exarchopolos jouant respectivement le rôle d’ Emma et d’Adèle.

Il s’agit en effet dans ce film de la rencontre de deux jeunes filles passionnées, chacune à leur façon, de littérature. L’intrigue commence d’ailleurs par une singulière lecture de La vie de Marianne de Marivau, roman inachevé commencé en 1728. Suivant ce file, Lucien Dubuisson et Judith Zabala ont très bien montré, dans leur subtile présentation du film, en quoi Adèle incarne l’heteros d’une jouissance, pas toute phallique, relevant de la modalité logique de la contingence, définie (rappelons-le) par Lacan comme ce qui cesse de ne pas s’écrire.

La-vie-d-adele

Nous avons évoqué, dans nos propos liminaires au visionnage de quelques séquences film, deux séries récentes très importantes :

  • True Detective, sortie en 2014 pour la première saison, avec Matthew McConaughe et Woody Harrelson jouant respectivement les rôles de Rust Cohle et Martin Hart, deux inspecteurs pour le moins insolites et quelque peu à la dérive. L’histoire se passe en 1995 dans une opaque et méconnue Louisiane, et commence par la rencontre de ces deux inspecteurs chargés de résoudre le meurtre d’une jeune femme, retrouvée coiffée de bois cerfs et tatouée d’étranges dessins…
  • The Knick (2014), réalisée d’ailleurs par Steven Soderbergh (réalisateur de Sex, mensonge et vidéo dont nous avons parlé ), raconte l’histoire, au début du siècle dernier, d’un lieu se situant à New-York : l’hôpital Knickerbocker, dirigé par le passionné et intriguant chirurgien John Thackery, interprété de façon époustouflante par Clive Owen.

Notre prochaine séance sera consacrée à la lecture de deux séances du Séminaire Les non-dupes errent, celles du 18 décembre 1973 et 8 janvier 1974, où Lacan interroge la modalité logique de la contingence dans le cadre d’une logique borroméenne, en jouant sur la convergence équivoque du modal et du nodal.

Elisabetta Milan se propose de présenter ces deux leçons.

Notre prochaine rencontre sera le 12 mai, à 17H30, au 17 rue Baudoin.

 

Partages 0