Lectures freudiennes

« Dagegen erhebt sich ein begreifliches Sträuben »
Contre cela un hérissement compréhensible se lève

Nous avons terminé la lecture, la traduction, les commentaires du texte de Freud «Trauer und Melancholie» – Deuil et mélancolie, écrit en 1915. Nous commencerons la relecture et les dernières corrections avant de le faire éditer. Nous avons l’intention de faire une édition bilingue de ce texte ainsi que «Die Ichspaltung im Abwehrvorgang» – La division du sujet dans le processus de défense» – écrit en 1937, ainsi que «Konstruktionen in der Analyse» – Constructions en analyse -, également écrit en 1937.

Nous nous sommes vus trois fois en mars pour fignoler le texte. Nous essayons de formuler quelques questions concernant la traduction, le choix de tel ou tel mot. Un exemple : «Dagegen erhebt sich ein begreifliches Sträuben» – Contre cela un hérissement compréhensible se lève – ou une phrase plus française : nous nous relevons contre cette idée. De longs moments de discussions nous animent avant de choisir.

Nous nous attelons à écrire une note sur le Ich an allemand, à traduire par Je ou sujet ou moi, pour le moment nous avons toujours laissé le «Ich», nous allons nous en expliquer.

Dans le séminaire II Lacan dit clairement que l’axe a-a’, l’axe de la resistance, est le moi. Le Ich est le sujet de l’inconscient.

Pour contacter Susanne Hommel
tél. 01 42 8410 26
ou 06 16 45 42 96

Prochaines rencontres
le 4 et le 19 mai 2016
chez Susanne Hommel
9, rue de Grenelle
75007 Paris

Illustration de Reinaldo

Partages 0