Lectures freudiennes

Traduire – übersetzen – se dit aussi übertragen en allemand.
Le transfert est « die Übertragung »

Ce mois ci, le collectif « Lectures Freudiennes » s’est réunie deux fois, le 4 et le 19 mai.

Nous poursuivons la relecture, les corrections, le fignolage de Deuil et mélancolie.

Il se trouve que je travaille depuis plusieurs années dans un autre groupe à la traduction de Die endliche und die unendliche Analyse, L’analyse finie et l’analyse infinie – (1937). Ce texte fait partie des tout derniers écrits de Freud. Nous avons le projet d’inclure ce travail dans la publication des textes que nous avons traduits dans le cadre du vecteur « Lectures Freudiennes » de l’Envers : Die Ichspaltung im Abwehrvorgang, Konstruktionen in der, Analyse et Deuil et Mélancolie.

Les deux équipes vont se réunir.

Traduire – übersetzen – se dit aussi übertragen en allemand. Le transfert est « die Übertragung »

Donc traduire est transférer. Nous transférons la langue de Freud d’une langue dans une autre.

Pour obtenir ce transfert, nous passons aussi par d’autres langues, l’italien, l’anglais, l’espagnol, l’hébreu …

Pour contacter Susanne Hommel
tél. 01 42 8410 26
ou 06 16 45 42 96

Rdv le 15 juin 2016
à 20 H
chez Susanne Hommel
9, rue de Grenelle
75007 Paris

Partages 0