Heim, le foyer, das Unheimliche, l’inquiétante étrangeté, l’inquiétante familiarité

Vecteur
Lectures freudiennes

Nous avons repris la relecture de « Constructions dans l’analyse », écrit en 1937. Un mot nous a frappés dans ce texte : « Man darf ja bekanntlich bezweifeln, ob irgend eine psychische Bildung wirklich voller Zerstôrung anheimfällt. » Il y a « heim » dans ce verbe. Heim, le foyer, das Unheimliche, l’inquiétante étrangeté, l’inquiétante familiarité.

« Il est bien connu que l’on peut mettre en doute si une quelquonque formation psychique peut réellement tomber dans le foyer de la destruction. » Le foyer de la destruction. Le foyer, cette chose paisible, est nécessairement aussi le lieu de la destruction.

C’est une proposition que nous ne retiendrons pas dans la dernière version du texte. C’est pour témoigner de notre style de travail.

Pour contacter Susanne Hommel
tél. 01 42 84 10 26
ou 06 16 45 42 96

Rdv jeudi 5 janvier 2017
à 21h
chez Susanne Hommel
9, rue de Grenelle
75007 Paris

Partages 0