Le corps en cause

Vecteur
Criminologie lacanienne

Troisième soirée du cycle 2016-2017
23e soirée de l’Atelier Criminologie

Soirée animée par
Dario Morales, psychologue, psychanalyste, membre ECF

Evader son corps dans la toxicomanie

Le signifiant a la propriété de  transformer  l’organisme en corps ; en le mortifiant il tend à le vider de sa jouissance. Cela semble réussir car on finit par imaginer que le corps n’a jamais connu de jouissance. Or la toxicomanie à travers ses pratiques vise l’annulation de la séparation du corps et de la jouissance. Le paradoxe est que le produit semble rendre la jouissance au corps, un peu comme si le produit faisait regagner physiquement la jouissance dans le corps. Ces opérations ne sont toutefois possibles qu’en expropriant les marques du langage présentes dans le corps, le but étant ainsi de retrouver le corps pulsionnel libéré de toute entrave l’empêchant de jouir. Le comble du paradoxe est que le toxico proclame haut et fort un savoir et un pouvoir de domination sur la jouissance. Il faut donc un langage, un discours pour exproprier le langage du corps. Une évasion pour manipuler et gagner la confiance du corps, pour imaginer un accès direct et privilégié à la jouissance ; comme si le corps, était in fine, sa « propre cause ». Ces questions sont d’autant plus cruciales chez des sujets, ayant ainsi forcé l’accès à la jouissance par le passage à l’acte, déniant au passage, le rôle du langage, livrant ainsi le corps à un enferment physique et psychique.

mardi 14 mars 2017
à 20h30

31, rue de Navarin
M° Pigalle, M° Saint-George
Paris 9e

Coordination
Dario Morales
damofer@orange.fr
06 61 72 46 48

Entrée gratuite
sans pré-inscription

PRESENTATION
Dario MORALES, psychologue, psychanalyste, membre ECF (78), « Le produit fait advenir la jouissance au corps »

INVITÉS
Alain DERVAUX, psychiatre, PH, CHSA, professeur de psychiatrie et d’addictologie, CHU, Amiens (80), etc « Corps et toxicomanie »

José RAMBEAU, psychologue, a exercé à la Maison d’arrêt de Fresnes (94), psychanalyste, membre ECF (92), « Le corps, lieu de toutes les évasions »

 

Partages 0