Édito Avril 2017, par Camilo Ramirez

Chers collègues

Notre Assemblée Générale annuelle s’est tenue le 28 mars dernier dans une ambiance enthousiaste et riche d’échanges avec le Conseil et notamment avec sa présidente Christiane Alberti qui n’a pas manqué de saluer l’élan actuel de l’Envers, tout comme l’importance de la Journée du 10 juin et la nécessité d’élargir en dehors de notre champ la diffusion de notre publication Horizon. Elle a mis l’équipe de Marga Auré sur la piste d’une diffusion dans les librairies comme une façon vivante et incarnée de faire connaître notre travail autour des questions politiques et de civilisation d’une totale actualité.

L’affiche ainsi que le programme de la journée « Les nouveaux visages de la ségrégation » ont été présentés. L’équipe menée par Aurélie Charpentier Libert prépare le lancement de la diffusion de proximité tandis qu’Hélène Skawinski et l’e-commission vient de commencer à faire circuler l’affiche et l’argument sur nos supports numériques.

Je vous invite à venir chercher à l’accueil de l’ECF, à partir de la rentrée, les affiches en format A4 et A3 que vous pouvez distribuer dans les endroits stratégiques de votre choix. Vu le nombre d’activités qui peuplent les week-ends de ce printemps, je vous invite à parler de l’intérêt notre Journée autour de vous afin que les personnes intéressées puissent s’y inscrire de maintenant. Prix de l’inscription : 40 euros, et 15 euros pour les étudiants et demandeurs d’emploi. Chèques au nom de l’Envers de Paris à envoyer au 50 rue Bichat, 75010 Paris, en précisant vos coordonnées et adresse mail.

Voici les axes qui vous figurer sur le flyers 4 pages que nous sommes en train de finaliser :
Du nouveau dans la haine ?
L’offre intégriste : du vacarme au basculement
Ségrégation et fraternité
Institutions : contrer la pente ségrégative
L’os de la haine dans la cure analytique
Addiction et ségrégation : addicts comme tout le monde
L’horizon déségrégatif de la psychanalyse

Mercredi 26 avril à 21h, à l’Atelier 7 du Cent Quatre, le Vecteur « Le corps, pas sans la psychanalyse » tiendra une soirée préparatoire à la Journée dans laquelle Thierry Jacquemin, Geneviève Mordant et Guido Reyna, tisseront une conversation avec Thomas Bellorini metteur en scène d’un spectacle inspiré du Dernier Voyage de Simbad d’Erri Luca, et lequel fait résonner d’une façon particulièrement forte le drame des migrants.

Camilo Ramirez

Tous les détails de ces infos sur notre site www.enversdeparis.org et pensez à les diffuser le plus possible autour de vous et à nous rejoindre sur twitter : @EnversDeParis

Partages 0