Lecture Freudiennes. Passé, présent, avenir

Vecteur
Lectures freudiennes

Comme je l’ai écrit dans la note pour le 6 septembre, nous avons relu la dernière version de la traduction de Trauer une Melancholie – Deuil et mélancolie. Nous reprenons maintenant la relecture de Ichspaltung im Abwehrvorgang – Division du sujet dans le processus de défense – et de Konstruktionen in der Analyse – Constructions dans l’analyse. Ceci dans le but d’équilibrer le style des trois textes avant la publication bilingue. Les échanges animés et contradictoires font toujours partie de notre travail. Ceci est nécessaire pour trouver le mot et la phrase les plus justes en français.

J’ai entendu à la radio une interview avec Georges Arthur Goldschmidt. Il dit que la langue allemande se voit, que le français pousse à penser, à comprendre. La langue d’arrivée refuse la langue de départ, il y a toujours un combat. Il parle aussi de la jouissance de passer d’une langue à une autre, que dans cette jouissance le corps est directement touché, que le corps est mordu et piqué. L’entreprise de traduction consiste de peindre une chaise verte en rouge.   

Nous nous trouvons à chaque rencontre dans cet espace entre les deux langues, dans cette zone de combat.

Pour contacter Susanne Hommel
tél. 01 42 84 10 26
ou 06 16 45 42 96

Rdv le 4 mai 2017
chez Susanne Hommel
9, rue de Grenelle
75007 Paris

Passé Présent Avenir,
Peinture, acrylique, 116 x 89 cm
de Ronan Le Loupp

Partages 0