Été 2017

par Camilo Ramirez

Chers collègues,

Je suis persuadé que tout le monde sait le beau succès que fut notre Journée du 10 juin dernier. Des échos de tous les coins de France et d’ailleurs nous parviennent encore pour dire cette chose rare qui nous a frappés durant une longue et dense journée à l’Amphi Farabeuf sur Les nouveaux visages de la ségrégation. Thème combien grave et délicat traité dans une ambiance joviale, lumineuse, portée par un souffle dont les conséquences seront les meilleures pour l’avenir de l’Envers de Paris.

La préparation soutenue, ardue, grâce à l’élan porté par tous ceux qui ont rejoint les équipes de l’organisation, y est pour beaucoup dans ce résultat tangible et percutant, mais le contingent de l’ici et maintenant, le spontané des conversations et des échanges à chaud a joué aussi sa partie dans ce succès qui, tel que le remarquait humblement Leonard Cohen à propos de son art, nous dépasse – « il me vient d’un lieu que je ne maitrise pas » disait-il en parlant du lieu extime où prenaient corps ses vers et accords. Toutes ces brindilles sur lesquelles nous avons soufflé fermement après une campagne présidentielle exténuante, ces pousses irriguées gaiement ici et là durant des mois, nous ont interprétés de leur éclat ce jour-là.

Vous trouverez ci-joint les superbes photos faites par Clément Fromentin et d’autres collègues. Horizon publiera les travaux de ce colloque au mois de novembre, belle occasion de prolonger ce moment d’étude sur notre actualité et de tenir bon dans ce qui se présente parfois sous la forme d’une longue nuit, avec les lanternes de notre orientation décidée. Nul désespoir à l’horizon car comme le poète, dans le magnifique et moebien poème, Lumière de la nuit*, le discours analytique fait saillir, depuis la seconde topique, l’étroite dialectique qui lie le jour à la nuit.

Il ne me reste qu’à vous souhaiter un bel été si mérité.

Camilo Ramirez
Directeur de l’Envers de Paris

* Pedro Salinas, Luz de la noche
https://www.poemas-del-alma.com/pedro-salinas-luz-de-la-noche.htm

Partages 0