Réservations
Tarif préférentiel 20 euros à réserver par chèque à l’ordre de l’Envers de Paris, à envoyer avec votre mail pour confirmation de réception à :
I Philippe Benichou, 5 rue de Vouillé 75015 Paris

Vecteur
Théâtre et Psychanalyse

La Leçon

D’Eugène Ionesco
Mise en scène de Marie Cuvelier

À travers l’exagération, la drôlerie et le drame, La Leçon interroge le désir de celui qui apprend et de celui qui enseigne. En quoi cette jeune fille est-elle mauvaise élève ? Quelle leçon ce pédagogue veut-il lui donner ? Elle souligne de manière cocasse les empêchements de l’élève à apprendre de l’autre, mais aussi ses propres trouvailles, ainsi que les dérives de la relation pédagogique. Au fil du texte la volonté de dressage par le maître s’impose de plus en plus féroce et tyrannique, en glissant vers son versant sadique. Les symptômes de l’élève vont en s’accentuant, jusqu’à l’impasse tragique. En montrant par amplification la structure de la logique à l’oeuvre, cette pièce n’est-elle pas, notamment, une illustration qu’éduquer au nom d’un soi-disant bien de l’autre mène au pire ? Ce serait aussi à questionner. En 1958, dans La direction de la cure, Lacan remarque : « Jamais la plus aberrante éducation n’a eu d’autre motif que le bien du sujet. » [1]

Une Histoire et un lieu
1945 : À la libération, des petites salles prolifèrent dans Paris, notamment dans le Quartier Latin où les artistes explorent après-guerre, l’absurde, le vide, le trou dans le savoir, avec l’élan d’une toute nouvelle liberté. 1957 : D’abord boudés, c’est en s’associant dans le Théâtre de la Huchette que La Cantatrice chauve et La Leçon connaitront le succès.

Exceptionnel
2017 : Le « spectacle Ionesco » fête ses 60 ans ! Il détient le record du monde du spectacle se jouant sans interruption dans un même lieu, dans l’une des plus petites salles de Paris. Sa notoriété internationale s’étend de Tokyo à San Francisco !

Une pièce de théâtre
Deuxième pièce de Ionesco, La Leçon part d’un dispositif simple, commandé par Marcel Cuvelier : une élève, un professeur, le temps d’une leçon. Une anecdote parmi tant d’autres : l’histoire fut inspirée par le livre d’arithmétique de la fille de Ionesco.

Un événement « Théâtre et Psychanalyse »
Le samedi 7 octobre 2017 : Marie Cuvelier, metteuse en scène, fille de Marcel Cuvelier, rencontrera Virginie Leblanc, psychanalyste Membre de l’ECF, à l’issue de la représentation pour une discussion autour du thème des Journées : « APPRENDRE : DÉSIR ou DRESSAGE », animée par Christiane Page et Philippe Benichou.

Alors, puisqu’une telle pièce, paradigme de l’absurde, est devenue institution, comment attraper et transmettre ce qu’elle comporte encore de fondamentalement subversif ? Quelles leçons tirerons-nous de La Leçon ? Pour le savoir, rendez-vous le 7/10!

Sarah Dibon

[1] LACAN J., « La direction de la cure et les principes de son pouvoir » (1957), Écrits, Paris, Seuil, 1966, p.619.

Partages 0