Édito, novembre 2017

par
Camilo Ramirez

Chers collègues,

Ce mois de novembre s’ouvre avec la parution d’Horizon 62, « Visages de la Ségrégation », formidable numéro recueillant une bonne partie des travaux présentés lors de la Journée d’étude de juin dernier, et dont le contenu déploie une panoplie d’outils pour lire notre actualité dans l’optique de l’orientation lacanienne. Après « Haines », ce nouveau volume est le reflet du travail effectué à l’Envers de Paris durant ces deux dernières années, pour cerner, avec les outils de la psychanalyse, ces manifestations affolantes qui ne cessent de secouer nos sociétés, nos villes, nos vies. Je vous invite donc à faire connaître ce numéro remarquable construit par Margé Auré et son équipe, le plus largement possible autour de vous.

Le pari continue et se poursuivra avec l’arrivée d’une nouvelle direction dans notre association à partir de janvier, celui de prendre appui sur le discours analytique pour forger des outils pouvant nos orienter dans un monde qui poursuit à une vitesse vertigineuse, la déconstruction de tous ces semblants qui proposaient jadis d’encadrer la jouissance. Pousse au dévoilement, règne cynique de la post-vérité, exigence féroce de transparence, cadence paroxystique des attentats, volontés politiques d’entre-soi, au milieu de tout cela, il importe de ne pas perdre de vue quel est le réel avec lequel nous devons composer pour traverser cette époque qui est la nôtre. Et comme il urge de maintenir la multiplicité des choix face aux tentatives de restauration de l‘Un, c’est l’implication des psychanalystes dans cette reconfiguration inouïe du politique qui sera au centre des échanges du forum de l’Eurofédération de Psychanalyse, à Turin, le 18 novembre prochain, sous le titre « Désirs décidés pour la démocratie en Europe ».

Le Vecteur Psynéma organise une première soirée au Patronat laïque de Paris le mercredi 15 novembre, en continuant son travail sur le thème si contemporain des aliens. Cette fois-ci nos collègues nous invitent à une projection débat du film culte de Philip Kaufman, L’invasion de profanateurs, lequel proposait déjà en 1978, une vision fort enseignante sur le regain du religieux et autres phénomènes collectifs ayant pris un élan inédit depuis.

Plusieurs rendez-vous de travail jalonnent ce mois-ci. Le séminaire « Les enfants de la science » se réunira le 10 novembre prochain à La Pitié-Salpêtrière, pour une nouvelle séance de travail autour du thème « Nouvelles demandes, nouvelles pratiques. Genre et procréation ». Le Vecteur TyA Clinique et Addictions poursuit son travail sous le titre « Addictions ordinaires et extraordinaires : le triomphe de l’éducation », prochaine date le 28 du mois. Puis le lendemain rencontre du Seminario Latino à la Maison d’Amérique Latine.

Enfin, nous bouclerons le mois avec l’un des rendez-vous studieux les plus importants et les plus joyeux de l’année, les Journées d’Etude de l’Ecole de la Cause Freudienne, où la thématique combien actuelle, « Apprendre, désir ou dressage », sera abordée durant tout le week-end du 25 et 26 novembre, à partir des enseignements de la clinique et de ces champs connexes du savoir avec lesquelles nous avons pris goût de converser le dimanche de la plénière.

Camilo Ramirez
Directeur de l’Envers de Paris

Partages 0