Réservation à tarif préférentiel au 01 43 57 42 14 de la part de l’Envers de Paris

Vecteur
Théâtre et Psychanalyse

Mélancolie(s)

d’après Les trois sœurs et Ivanov d’Anton Tchekhov
Adaptation et mise en scène de Julie Deliquet

Mélancolie(s) d’aujourdhui

Mis en scène par Julie Deliquet avec les comédiens du collectif In Vitro Mélancolie(s) résonne formidablement dans ce début du XXI e siècle à partir du matériau dont Anton Tchekhov a fait son œuvre.

La fin du XIX est un moment de rupture, de crise et c’est  sur ce fond de malaise dans la civilisation que Tchekhov écrit à partir d’un dispositif d’écriture extrêmement précis qui souligne ce malaise. Ivanov a été écrit en 1887 et Les trois sœurs en 1900. « Mélancolie » et « moment de crise » sont deux signifiants que Julie Deliquet tisse en captant la forme d’angoisse contemporaine de la fin d’un monde et de la naissance d’un autre. Une mélancolie.

Dans Ivanov comme dans Les Trois sœurs et souvent dans les pièces de Tchekhov, on retrouve les mêmes structures : une réception, la famille, les sœurs, le médecin, le fonctionnaire, le prof, le militaire, un amour qui se défait, un autre qui nait, impossible. Comme de nos jours. Dans cette communauté fermée, un élément extérieur, un étranger fait que des choses vont se révéler, les relations se fissurer et l’idée de la mort se profiler.

Mais si le spectacle est fait à partir de Tchekhov « avec cet impératif original : tous les mots sont de Tchekhov, ou presque…[1] » ce n’est pas tout à fait Tchekhov, Julie Deliquet choisit d’autres titres, soit un décalage (Vania qu’elle a monté au TGP cet automne à partir de L’Oncle Vania) soit un signifiant particulier comme « Mélancolie », au pluriel. Le collectif In Vitro se définit comme un théâtre en recherche et affirme qu’on peut construire collectivement un discours, en désacralisant un texte pour aller vers la responsabilité d’une parole commune marquée par la « question de l’héritage générationnel des années 70 à nos jours »[2].

Marie-Hélène Blancard, psychanalyste et membre de l’ECF sera l’invitée de L’Envers de Paris pour discuter avec la metteure en scène Julie Deliquet à l’issue de la représentation qui aura lieu le Lundi 8 janvier au Théâtre de la Bastille le 8 janvier à 21 h.

Christiane Page, Sonia Pent

[1] Texte de présentation du théâtre de la Bastille http://www.theatre-bastille.com/saison-17-18/les-spectacles/melancolies
[1] Ibidem.

Théâtre de la Bastille
Direction Jean-Marie Hordé
76 rue de la Roquette 75011 Paris Métro Bastille 01 43 57 42 14

 

 

Partages 0