Vecteur Champ / Contrechamp

COBY un film de Christian Sonderegger

Projection suivie d’une conversation avec Coby, Christian Sonderegger, François Ansernet, Nouria Grundler, et Agnès Condat.

Le 29 mars 2018 à 20h au cinéma MK2
50 rue de Rambuteau
75003 Paris

Est-on vraiment assuré de son identité de genre ?

Certains se questionnent, d’autres décident d’entreprendre une transition. Coby est un film sur  la transition d’un jeune homme transgenre, assigné de sexe féminin à la naissance, qui va progressivement harmoniser son identité de genre sociale et le réel de son corps avec son identité profonde tel qu’il se vit – les différentes étapes d’un passage féminin vers masculin.
Coby adolescent poste sur un site ses évolutions physiques et ses ressentis, en relation avec Sarah qui est sa compagne, et pour leur entourage ils formaient jusqu’au coming out de Coby un couple lesbien. Le réalisateur nous permet à travers leurs échanges de rencontrer la vie et les étapes de la transition au jour le jour d’un jeune homme transgenre aux Etats Unis.
Le regard du cinéaste traite uniquement ce que Coby veut nous montrer de sa quête, image par image, son trajet de F à M, étape après étape.
Le soutien et la bienveillance autant de sa famille que de sa compagne permet à Coby d’avancer mais sans se projeter forcement dans un après, dans le destin d’une personne transgenre par delà la transition.
Coby est devenu urgentiste. Il a le besoin de venir au secours des autres précisément des enfants comme le révèle la séquence dans l’ambulance.
Mais qu’en est il de ses pulsions ? De son désir ? De ses passions? Au début Coby a une relation lesbienne avec Sarah qui le soutient et ne le lâche pas lors des différentes chirurgies, mastectomie, hystérectomie. A la fin du film on voit Sarah soucieuse et plus très présente. Qu’adviendra-t-il de leur relation de couple? Qu’en est-il aussi du désir d’enfant ? Coby a gardé un ovaire avec ses gamètes, mais n’a plus l’utérus qui lui aurait permis de porter lui-même l’enfant du couple.
Comme souvent pour les personnes transgenres, le désir d’enfant est mis de côté au moment de la transition de genre, parce que la transition est vécue comme nécessaire et que les personnes l’ont attendue longtemps, mais aussi parce que l’accès aux services d’Assistance Médicale à la Procréation et à l’auto-conservation des gamètes leur est rendu particulièrement difficile. Pourtant la question de la procréation se pose pour les personnes transgenres dont beaucoup souhaitent devenir parents, et avec cette question aussi celle de la préservation des gamètes pour un usage ultérieur. En France, après des années de lutte des associations de personnes transgenres, l’accès à ces services est tout récemment devenu en partie possible dans quelques centres.
Bref, ce film permet à partir de la situation particulière de Coby de se poser la question de la transition de genre qui se pose aujourd’hui d’une façon de plus en plus fréquente, nous amenant à nous questionner sur ce qui nous constitue au-delà de ce qui nous est donné à la naissance.
Du côté de la psychanalyse l ‘importance est d’accompagner ces sujets, plutôt que de chercher des causes – les accompagner dans la solution qui leur est nécessaire.
François Ansermet.  Agnès Condat.  Nouria Gründler

 

Partages 0