édito juin 2018

Chers membres,

Nous voici au mois de juin qui s’annonce aussi ensoleillé que dynamique pour l’Envers de Paris et le Champ freudien. Les occasions de nous retrouver seront nombreuses et variées. Les différents vecteurs poursuivent leur lancée et s’apprêtent à conclure un cycle de travail soutenu.

J’ai le plaisir de vous informer que l’équipe d’Horizon est à présent constituée. Pierre Sidon, rédacteur en chef, prépare le N° 63 de notre publication annuelle. Il sera épaulé par Clément Fromentin et Romain-Pierre Renou, adjoints de rédaction.

Ce vendredi 8 juin aura lieu la 1ère Journée d’études organisée par le séminaire Les enfants de la science sous le thème « Procréation et biotechnologies : les défis de la prédiction, les surprises de la clinique ». A l’heure où la législation française en matière de procréation médicalement assistée connaît une certaine ouverture, les demandes de nouvelles modalités de conception se multiplient. Cette journée réunira des spécialistes issus de différentes disciplines liées à la recherche scientifique et au traitement des demandes de conception contemporaines. François Ansermet et Nouria Gründler, interviendront sous le titre « Défis subjectifs des disjonctions biotechnologiques ».  Amphi Charcot, Hôpital La Pitié-Salpêtrière.

Le Colloque UFORCA « Moments traumatiques » nous réunira autour de six cas cliniques qui seront commentés. Dans son introduction à ce colloque, Gil Caroz note qu’un moment traumatique a une valeur d’événement en tant que rencontre avec un réel. Un avant et un après s’inscrit ainsi dans la vie d’un sujet. La réponse à un événement traumatique est à chaque fois singulière et recèle la possibilité d’une élucubration de savoir lorsqu’elle est adressée à un psychanalyste. Rendez-vous à la Maison de la Mutualité ce samedi 9 juin 2018.

Le collectif  Lectures Freudiennes se réunira le mercredi 13 juin à 21h et poursuivra la lecture, la traduction et l’élaboration du texte de Freud proposé par Susanne Hommel « Metapsychologische Ergänzung zur Traumdeutung » – « Supplément métapsychologique à la doctrine du rêve », écrit en 1915.

Le Seminario Latino de Paris nous propose une rencontre avec Philippe Lacadée autour de son livre Los sufrimientos modernos del adolescente.  Dans cet ouvrage l’auteur aborde la période pubertaire, non pas à partir de la mal famée crise d’adolescence mais plutôt par le biais subtil d’une délicate transition. Francisco-Hugo Freda, directeur des éditions Tyché, sera également présent. Eugenia Varela animera la soirée. Jeudi 14 juin à 21h. Maison de l’Amérique Latine, 217 Bd saint-Germain, 75007, Paris.

L’Association des psychologues freudiens en collaboration avec L’Envers de Paris recevront Elisabeth Leclerc-Razavet, Georges Haberberg et Dominique Wintrebert autour de l’ouvrage qu’ils ont dirigé Rencontres avec la castration maternelle. A l’heure où l’ordre symbolique n’est plus ce qu’il était, ce sera l’occasion de revenir sur cette notion fondamentale de la psychanalyse qu’est la castration maternelle. Stella Harrison animera cette rencontre. Plusieurs membres des deux associations ont accepté de se mettre au travail à l’occasion de cette conversation qui promet un échange riche et enseignant. Nous vous attendons nombreux le mercredi 20 juin à 20h. Salle Notre Dame des champs, 92 bis, Bd. Montparnasse 75014, Paris.

Le vecteur Clinique et addictions / TyA se réunira le mardi 26 juin à 21h et recevra Hélène Bonnaud qui interviendra sous le titre « L’addiction, limite au sans limites ». Aurélie Charpentier-Libert participera également avec un travail intitulé « Etre joui ». Pierre Sidon et Stéphanie Lavigne animeront cette dernière soirée du cycle « Le triomphe de l’éducation ».

Et enfin, le samedi 30 juin et le dimanche 1 juillet se tiendra le Congrès de la NLS à la Maison de la Chimie, à Paris. Le thème « Le transfert dans tous ses états. Sauvage, politique psychanalytique » nous engagera dans la voie proposée par Lilia Mahjoub dans son argument, « Le transfert psychanalytique, (…) nous impose de mentionner les deux premiers, comme des états qui en effet existent mais qui peuvent à l’occasion être subvertis par celui relevant spécifiquement de la psychanalyse. Pour s’inscrire : Billetterie : NLS Congrès 2018>.

Le mois dernier le vecteur Théâtre organisait la première activité préparatoire vers les 48èmes journées de l’ECF « Gai, gai, marions-nous ! » de L’Envers de Paris. Je vous invite à lire le texte d’Agnès Bailly qui nous donne un écho de la rencontre avec Pascal Rambert autour de sa pièce Reconstitutionoù il explore le lien du mariage, et démontre qu’entre les deux protagonistes quelque chose de leur union rompue perdure néanmoins… pour le meilleur comme pour le pire.

Je vous souhaite un bon mois de juin !

Beatriz Gonzalez-Renou