édito septembre 2018

Chers membres,

La rentrée est là et, comme chaque année, elle s’ouvre sur le renouvellement des différentes activités de l’Envers de Paris pour le cycle 2018-2019. Les vecteurs peaufinent leurs projets, les calendriers d’événements se précisent. Nombreux seront les rendez-vous permettant de faire circuler le discours analytique dans Paris.

C’est avec enthousiasme que je vous annonce aujourd’hui la concrétisation du projet réalisé en commun avec l’ACF Ile de France. Comme vous le savez, depuis le début de cette année, nous nous sommes intéressés à l’état actuel de la psychiatrie en France. Suite à un travail préparatoire, Gil Caroz, président de l’ECF, et son directoire ont accordé leur soutien à cette initiative. Nous les en remercions.

La psychiatrie, aujourd’hui et demain. Quelle place pour la psychanalyse ? Voilà le titre d’une série de quatre conversations où nous prendrons le temps de déplier à chaque fois un thème précis touchant au lien paradoxal entre psychiatrie et psychanalyse.

Chaque époque génère son propre malaise. Et s’il est certain que la psychiatrie est en crise, il n’est pas moins vrai que l’orientation lacanienne reste un recours pour accueillir l’incomparable de la parole de chacun.

Nous souhaitons ainsi promouvoir un dialogue entre psychiatres, psychanalystes membres de l’ECF et des professionnels exerçant différentes fonctions dans des hôpitaux et autres lieux de soin.

La 1ère conversation de cette série « Psychanalyse et psychiatrie et  : état des lieux » aura lieu le mercredi 10 octobre à 20h au 92, bis Bd. Montparnasse, 75014, Paris.

Guy Briole, Jean-Daniel Matet, Sophie Gayard et Clément Fromentin seront nos invités.

Après la logique asilaire, la psychiatrie publique s’était orientée vers l’accueil et le traitement des maladies mentales tout en tenant compte de la dimension transférentielle du lien au malade et de la dimension du lien social de la prise en charge. Le pari portait alors sur le projet de la sectorisation, en péril aujourd’hui. Au delà d’une certaine politique d’Etat à l’égard de la psychiatrie, quels ressorts ont permis à la psychanalyse de prendre part dans le champ de la psychiatrie ? Que reste-t-il de cette expérience à l’heure actuelle ?

Je vous invite à venir nombreux et à faire connaître ce projet autour de vous.

Nous remercions vivement Philippe Metz pour la finesse des illustrations qui accompagneront ce projet.

En ce qui concerne le mois de septembre, le vecteur Théâtre et Psychanalyse organise un 2ème événement préparatoire vers les 48èmes Journées de l’ECF « Gai, gai… marions-nous ! ». Il s’agit de la pièce Infidèles, d’après un scénario d’Ingmar Bergman. Esthela Solano-Suarez sera notre invitée lors du débat avec le metteur en scène Frank Vercruyssen. Vendredi 21 septembre à 20h au Théâtre de la Bastille>. En guise de préambule, vous pourrez lire le texte d’Hélène de La Bouillerie. Elle y aborde l’enjeu au cœur du film Infidèle, de Liv Ullman, où les noces entre désir et pulsion de mort tiennent le premier rôle.

Toujours vers les J-48, le vecteur Psynéma propose une projection du film A serious man. Un débat suivra la projection, Valeria Sommer-Dupont sera l’invitée de Karim Bordeau et Elisabetta Milan Fournier qui animeront cette rencontre. Samedi 13 octobre à 14h, Patronage laïque Jules Vallès. Dans son texte introductif à cet événement, Karim Bordeau nous fait part des lectures qui ont orienté le collectif Psynéma dans la préparation de cet événement.

 Serena Guttadauro et la belle équipe de Paris-Cartel, en collaboration avec Vanessa Wroblewski de l’ACF-IdF et Virginie Leblanc, déléguée aux cartels de l’ECF, mettent au point La Rentrée des cartels. Le thème de cette année : « Le choix du cartel aujourd’hui : rencontre avec le savoir analytique ». Clotilde Leguil, AE en exercice, sera notre invitée. Mardi 16 octobre à 21h au 1, rue Huysmans.

 Bonne rentrée à chacun !

Beatriz Gonzalez-Renou