édito d’octobre 2018

Chers membres,

Nous voilà au mois d’octobre, L’Envers de Paris est fin prêt à reprendre l’ensemble des activités, réunions et événements au sein de chaque vecteur, mais aussi dans l’articulation permanente qui nous lie au mouvement de l’Ecole de la Cause freudienne.

Le mercredi 10 octobre aura lieu la 1ère des quatre conversations qui vont nous permettre d’interroger le thème : « Psychanalyse et psychiatrie : état des lieux ».
Guy Briole, Jean-Daniel Matet, Sophie Gayard et Clément Fromentin 
seront nos invités. Nous partirons du projet de la sectorisation hospitalière en tant qu’il tenait lieu de réponse devant la question – toujours cruciale – du traitement et de la place accordés à la maladie mentale dans ses formes modérées comme aigües. Au delà d’une telle politique d’Etat à l’égard de la psychiatrie, quels ressorts ont permis à la psychanalyse d’y prendre part ? Que reste-t-il de cette expérience ? Rendez-vous le 10 octobre à 20h au 92 bis, Bld. Du Montparnasse, 75014, Paris.

En guise d’avant-goût, la 2ème conversation de cette série se tiendra le mercredi 28 novembre et aura pour thème : « La psychiatrie et ses lieux de soin : rupture et continuité ». Fabien Grasser, Pierre-Ludovic Lavoine et Pierre Sidon, psychiatres et psychanalystes, nous feront part de leur lecture quant aux enjeux de la pratique clinique en milieu psychiatrique et institutionnel aujourd’hui.

Le collectif « Lectures freudiennes » animé par Susanne Hommel, reprendra ses réunions à partir de ce mercredi 3 octobre. Ils poursuivront leur travail de lecture du texte « Suppléments métapsychologiques à la doctrine du rêve » où Freud formule la notion de « narcissisme absolu ».

En direction des 48èmes journées de l’ECF, le vecteur Psynéma propose la projection du film A serious man des frères Cohen, suivie d’un débat avec Valeria Sommer-Dupont animé par Karim Bordeau et Elisabetta Milan-Fournier. Samedi 13 octobre à 14h, Patronage laïque Jules Vallès. Karim Bordeau signe un texte où il nous fait part des lectures qui ont accompagné la préparation de cette rencontre.

Un événement incontournable de l’automne est La Rentrée des cartels « Le choix du cartel aujourd’hui : rencontre avec le savoir analytique ». Cette année, elle aura lieu le mardi 16 octobre à 21h au 1, rue Huysmans. Serena Guttadauro et la belle équipe de Paris-Cartel nous proposent une rencontre sous le signe du nouveau, de l’inédit : quatre cartellisants parleront de leur première expérience de travail en cartel. Clotilde Leguil, AE en exercice, sera l’extime.

Dans ce numéro, vous pourrez découvrir la présentation des axes de travail pour le cycle 2018-2019 des vecteurs et collectifs suivants : Littérature et psychanalyse, Lectures freudiennes, Genre et psychanalyse, Clinique et addictions, Le corps pas sans la psychanalyse, et le séminaire Les enfants de la science.

Philippe Doucet, du collectif Littérature et psychanalyse signe un texte où il aborde en finesse le roman de Milan Kundera L’insoutenable légèreté de l’être. Au fil de sa lecture, il démontre la façon dont cette fiction permet de saisir l’élaboration du fantasme dans un double versant : comme axiome permettant au sujet de soutenir son désir et comme réponse à la détresse qu’il peut éprouver du fait d’être divisé.

Et last but not least, La revue La Cause du désir s’apprête à faire paraître son N° 100 ! Aurélie Pfauwadel, rédactrice en chef et son équipe nous proposent de faire la fête ! Samedi 17 novembre, en plein centre de Paris. Lieu : Le Cirque, en face du Centre Pompidou. Pour prendre vos billets en ligne : « Fête LCD » sur causefreudienne.net>

Je vous souhaite un très bon mois d’octobre,

Beatriz Gonzalez-Renou,
Directrice de l’Envers De Paris