Théâtre & psychanalyse

L’Envers de Paris vous convie le dimanche 9 juin à 15h pour un débat à l’issue de la représentation avec Jean-François Sivadier, et Bénédicte Jullien, psychanalyste, membre de l’ECF.

 

Tarif préférentiel de 30 euros par chèque à l’ordre de L’Odéon, à adresser par voie postale à P. Benichou : 5, rue de Vouillé 75015. Indiquez votre mail afin de recevoir une confirmation.

Quand la fiction devient mensonge
par Stéphanie Lavigne

Jean-François Sivadier monte Un ennemi du peuple dans une nouvelle traduction d’Eloi Recoing. La pièce de Henrik Ibsen, écrite en 1883 “une crête risquée entre tragédie et comédie”(1), navigue entre une guerre fratricide et des enjeux de société.

Le docteur Tomas Stockman, père de famille, médecin de la station thermale dont la réputation n’est plus à faire, reçoit régulièrement les notables. Tout ce petit monde se réunit régulièrement autour d’un grog offert par la famille Stockman. Les personnages s’accommodent très bien des semblants, leur permettant de bénéficier de quelques avantages apportés par les bains au sein de cette ville prospère. L’intrigue se déroule autour de la découverte par le docteur Stockman de la contamination de l’eau des bains. Ce savoir, refusé ou nuancé par ce petit monde, produira chez lui une transformation en héros moderne. Un savoir devenu La vérité.

A partir d’un savoir scientifique et d’un désir humaniste de sauver les habitants, qui ne sera pas entendu, le médecin part dans une quête de vérité pure qui ne laisse pas de place aux semblants. Il fait une autre découverte, celle d’une société fondée sur le mensonge qu’il pense rééduquer en luttant contre la « majorité compacte »(2), plus ou moins corrompue ou naïve, selon lui. Le bien de l’autre est au commande, seule La vérité et son salut comptent pour le docteur Stockman : « Il est de la plus haute importance de détruire une société bâtie sur le mensonge ! (…) Vous finirez par contaminer le pays entier (…) Et quand nous en serons arrivés là, je vous le dirai de tout mon cœur : que l’on rase ce pays, que l’on extermine ce peuple ! ». (3)

La pièce de 1883 de H. Ibsen garde tout son piquant et son éclair de vérité au sein du XXIe siècle, où l’ordre symbolique ne tient plus, et où nous constatons la montée des communautarismes. La pièce se termine sur le projet du docteur Stockman de fonder une école, avec sa fille institutrice, qui promeut un enseignement fondé sur La vérité…

(1) https://www.theatre-odeon.eu/fr/saison-2018-2019/spectacles-1819/un-ennemi-du-peuple

(2) Ibsen H., Un ennemi du peuple, Acte sud-papiers, traduction de Eloi Recoing, 2019, p. 87.

(3) Ibid., p. 94.