Édito juillet 2019

Chers membres et amis de L’Envers de Paris,

A la veille de la pause estivale, nous sommes attendus les 13 et 14 juillet à Bruxelles pour le congrès PIPOL 9 « L’inconscient et le cerveau. Rien en commun ». Ce sera l’occasion de faire résonner la vivacité du discours analytique et de l’orientation lacanienne qui ne reculent pas devant l’extension du domaine du « tout-neuro ».

Vous trouverez dans ce numéro deux contributions issues du travail en cours au sein des vecteurs.

Du côté de Lectures cliniques, Isabelle Magne signe un texte où elle saisit avec finesse le terme de  « point de rebroussement » proposé par J-A. Miller en tant que possibilité pour le sujet d’aller du symptôme à l’effet de création.

Bernadette Colombel nous fait parvenir une chronique d’après-coup de la pièce Logiqimperturbabledufou, écrite et mise en scène par Zabou Breitman. Voici un mois, le vecteur Théâtre et Psychanalyse a organisé une rencontre autour de ce spectacle qui approche avec subtilité le réel de la folie et brosse un portrait juste du monde clos de la psychiatrie.

Un bouquet d’événements à venir à la rentrée sont en cours de préparation. En guise d’avant-goût, voici quelques dates à noter :

La 5ème conversation de la série « Psychanalyse et psychiatrie » aura pour thème l’état actuel de la pédopsychiatrie. Nous allons nous intéresser aux réponses possibles que des psychanalystes d’orientation lacanienne inventent sur le terrain de ces institutions qui accueillent les enfants en grande souffrance et leurs familles. Nos collègues Ligia Gorini*Janis Gailis, psychiatres, et Angèle Terrier*, seront les invités de cette soirée. Mercredi 25 septembre à 20h, salle Montparnasse.

Quant au vecteur Psynémavous pouvez dès à présent consulter le programme pour le deuxième semestre de l’année. Il ouvrira avec la projection du film De l’influence des rayons gamma sur le comportement des marguerites de Paul Newman (1972) et s’inscrit comme activité préparatoire pour les J-49 de l’ECF « Femmes en psychanalyse ». Laura Sokolowsky* sera l’invitée de cette après-midi. Samedi 12 octobre à 14h, Patronage laïque Jules Vallès.

La soirée de rentrée des Cartels, organisée par l’EdP et l’ACF-IdF, aura lieu le mardi 15 octobre au local de l’ECF. Serena Guttadauro et la belle équipe de Paris-Cartels nous proposent cette année un thème également articulé à celui des J-49 : « Lectures du féminin. Pas toute dans le savoir »Avec la participation d’Andrea Castillo, Maria Novaes et Soledad Penafiel. Marie-Hélène Brouse* animera la discussion qui promet d’être passionnante.

En attendant ces rendez-vous, et bien d’autres dont vous en saurez plus en septembre, je vous souhaite un très bel été !

Beatriz Gonzalez-Renou,
directrice de l’Envers De Paris

* Psychanalyste membre de l’ECF