Le corps, …

pas sans la psychanalyse

Thème de travail du vecteur pour l’année 2016 / 2017

À nouveaux déchets, nouvelles formes de ségrégation

Les réunions du Vecteur ont lieu une fois par mois chez Geneviève Mordant,
24 rue Galliéni à Cachan, à partir de 20h30.

Tél. : 06 08 26 49 46

Les dates en sont déterminées d’une fois sur l’autre.

 

La réunion de la rentrée aura lieu
Mercredi 28 Septembre 2016

Nous proposons cette année de mettre à l’étude les relations qui maintenant existent ou se tissent sans cesse, entre d’une part les différentes acceptions du concept lacanien de « déchet » rencontrées dans les élaborations de Lacan tout au long de son enseignement pour définir ce qu’il en est de la constitution du sujet, et qui évoluent depuis le tournant de notre siècle sous les effets de l’évolution des discours et des jouissances, et d’autre part ce qui amène ce sujet, pour border et se garder de la jouissance sans limite qui fait suite à la chute de la fonction paternelle, à se bâtir de nouvelles frontières à l’intérieur desquelles il peut ségréguer, se retrouver et se reconnaître dans des identifications collectives ou des fraternités de modèle sociétal, de religion, de genre, de sexualité, etc … pour y partager des jouissances particulières, par exemple dans le prolongement de ce que Lacan promettait en 1972 dans la dernière phrase de « … Ou pire » : « ... L’avenir […] qui monte, qu’on n’a pas encore vu jusqu’à ses dernières conséquences, et qui lui, s’enracine dans le corps, dans la fraternité du corps, c’est le racisme. Vous n’avez pas fini d’en entendre parler ».

Nous nous appuierons, outre sur les géniales prémonitions de Lacan mises en relief par la suite par Jacques-Alain Miller dans ses cours, sur nos réflexions des années passées, sur les entretiens que nous avons menés avec différents artistes, sur les changements de civilisation dont témoignent l’actualité et enfin sur nos propres expériences d’animation d’ateliers à visée thérapeutique, où il y a néanmoins du psychanalyste.

Renseignements et inscriptions :

8 + 14 =

Une hystoire de Sindbad

On pourrait lier la confrontation perpétuelle du sujet humain aux multiples visages de la ségrégation, comme une histoire sans fin avec laquelle il doit constamment composer son destin et trouver son désir. (…)
par Guido Reyna

Rencontre avec Thomas Bellorini

On peut voir se former, se condenser, mais aussi changer, évoluer différentes ségrégations, comme changent et évoluent dans la réalité de notre époque les multiples identifications des sujets en fonction des contingences de lieu et de circonstances. (…) par Pierre-Yves Turpin

Les nouveaux visages de la ségrégation

Une soirée préparatoire à la Journée du 10 Juin de l’Envers de Paris sur « Les nouveaux visages de la ségrégation » aura lieu le Mercredi 26 Avril 2017, de 21 à 23 heures, atelier 7 du CentQuatre – Paris (5 rue Curial, 75019), en liaison avec L’Espace Psychanalytique d’Orientation et de Consultation (L’EPOC),

avec la participation de Thierry Jacquemin, psychiatre, psychanalyste membre de l’ECF, Geneviève Mordant et Guido Reyna, membres du Vecteur- recherche de l’Envers de Paris « Le corps, pas sans la psychanalyse », et Thomas Bellorini, chef-de-chœur et metteur en scène d’un spectacle réalisé à partir de « Le dernier voyage de Sindbad » d’Erri de Luca, qui fait écho aux drames des migrants. (…)

Les nouveaux visages de la ségrégation

Une soirée de préparation à la Journée du 10 Juin de l’Envers de Paris sur le thème « Les nouveaux visages de la ségrégation » aura lieu le Mercredi 26 Avril 2017, de 21 heures à 23 heures au CentQuatre (5 rue Curial, 75019) avec la participation de Thierry Jacquemin, membre de l’ECF, de participants au Vecteur- recherche de l’Envers de Paris « Le corps, pas sans la psychanalyse », et de Thomas Bellorini, chanteur et metteur en scène, en liaison avec « L’Espace Psychanalytique d’Orientation et de Consultation » (L’EPOC) – Geneviève Mordant

Bibliographie ségrégation

La prochaine réunion du vecteur « Le corps, pas sans la psychanalyse » aura lieu le Mercredi 14 Décembre 2016 à 20h30. À l’ordre du jour : récollection et commentaires sur les lectures bibliographiques concernant la ségrégation, en tension avec ce que nous préparons pour le thème de la Journée de l’Envers de Paris du 10 Juin 2017.
Geneviève Mordant

Un oubli de son corps :

Jean Faucheur « Le cri », 2014 Geneviève Mordant Nous continuons d’explorer ce thème du corps et de l’impossible en interrogeant différents artistes, pour mettre en tension l’impossible et leur corps en tant qu’impliqué dans leur geste artistique respectif. Notre...

La butée du corps

Nous projetons de continuer cette série de rencontres avec d’autres artistes, dans l’idée de reprendre en détails chacun des entretiens et d’en faire une synthèse sur le thème de l’impossible pour le corps-parlant.

Compte-rendu mars 2014

Par rapport à ce sujet jouissant en tant que soumis, par la science et le capitaliste, à l’impératif catégorique moderne : « Jouis ! », la psychanalyse doit aller, dans sa praxis, chercher au delà de l’inconscient freudien.

Partages 0