Criminologie lacanienne

ACF-Île de France 
Responsable Dario Morales

Troisième  soirée du (cycle 2017-2018) : 28e soirée
Le mardi 27 Mars 2018 à 20h30, 
Amphi Morel, CHSA, 1 rue Cabanis, 75014 Paris

« Le père par défaut ou l’abonné absent au désir »
Les changements de la parentalité interrogent la place du père dans la société, ainsi que les repères familiaux hérités qui la structurent.  Cela est d’autant plus sensible quand il s’agit de qualifier le père, surtout lorsque celui-ci ne semble être présent que sous la modalité de père géniteur, père réel.  Ce fait évoqué à maintes reprises dans la clinique sous le mode « père absent ou du père qui a abandonné » va nous occuper ce soir. Qu’est-ce qu’être père dans les dire d’un père  déchu de son statut de père parce que maltraitant et carent, lui-même ayant rencontré la jouissance réelle de son propre père,  et qui du coup ne peut jouer son rôle d’agent de la castration pour ses enfants ?  Son défaut, ses failles, nous permettront de savoir davantage et d’interroger ainsi « l’efficience du vrai père » qui désigne celui qui rempli sa fonction imaginaire de castrateur au nom du père symbolique, car la clinique nous apprend que lorsque le père n’est présent que sous sa forme concrète, empirique, cela semble avoir des effets ravageurs, du moins problématiques, plus que fondateurs, dans le vécu d’un sujet devenu entre temps, père.

Présentation : Sandra VASQUEZ, psychologue clinicienne, CMP, Nanterre (92), « Le père passé au crible du RSI »
Invité : Dario MORALES, psychologue, psychanalyste, membre ECF (78), « Et si un jour mes enfants me demandaient des comptes ?  »

Soirée animée par Sandra VASQUEZ, psychologue et José RAMBEAU, psychologue, psychanalyste membre ECF

 

14e Journée de l’Association sur  « Tu refuses ? Je te gave… »,
samedi 21 octobre, 9h-18h, Amphi Morel, au CHSA, 1, rue Cabanis, 75014 Paris

26e soirée  Atelier de criminologie, saison 2017 -2018, « A vouloir faire le père ». « Par la haine du père, le fils peut devenir un rival à abattre », le mercredi 15 novembre, 20h30, Amphi Morel, CHSA, 1, rue Cabanis, 75014, Paris

54soirée d’échanges cliniques « Le bureau – panoptique. Le salarié de l’Open Space. Quand le regard et l’autorité se croisent ! », mardi 05 décembre, 20h30, Amphi Morel, CHSA, 1 rue Cabanis, 75014 Paris,

Et déjà pour le premier trimestre 2018       

5e soirée Atelier la Clinique au quotidien, saison 2017-2018, « La boulimie. Anorexie. La représentation pulsionnelle des TCA » – 5e Soirée, « La rencontre sexuelle dans le déclenchement de l’anorexie », mercredi 10 janvier, Hôpital Charcot, Plaisir (78), 20H30

10e Journée Atelier Histoire des concepts en clinique, « Une passion triste, la dépression », samedi 10 Mars, 9h-18h, Amphi Morel, CHSA

Le père par défaut ou l’abonné absent au désir

L’Atelier de criminologie  : ACF-IdF/Envers de Paris/APCOF Thème général de la recherche : « À vouloir faire le père… » Troisième  soirée du (cycle 2017-2018) : 28e soirée Le mardi 27 Mars 2018, 20h30 : Amphi Morel, CHSA, 1 rue Cabanis, 75014 Paris « Le père par...

À vouloir faire le père…

Il sera question lors de cette soirée d’autre chose que de l’attitude négative d’un père à l’égard de son fils bien que la phénoménologie ait décrit des extrêmes qui vont de l’indifférence à la jalousie en passant par le dédain et le manque de protection. […] Dario Morales & José Rambeau

Le corps en cause

Evader son corps dans la toxicomanie
Le signifiant a la propriété de  transformer  l’organisme en corps ; en le mortifiant il tend à le vider de sa jouissance. Cela semble réussir car on finit par imaginer que le corps n’a jamais connu de jouissance. Or la toxicomanie à travers ses pratiques vise l’annulation de la séparation du corps et de la jouissance. Le paradoxe est que le produit semble rendre la jouissance au corps, […] par Dario Morales
Prochain rdv le Le mardi 14 mars 2017, 20h30

Le corps en cause

L’Atelier de criminologie lacanienne : ACF-IdF/Envers de Paris/APCOF
Thème général de la recherche : « Le corps en cause»
Deuxième soirée du (cycle 2016-2017) : 22e soirée
Le mardi 10 Janvier 2017 à 20h30, « Le corps pour le pédophile et le fétichiste : La pulsion de regarder élevée au rang de l’objet idéal »

Le corps en cause

Le Séminaire invite à passer du corps à la question de la causalité. Qu’entendons-nous par corps ? À la différence de l’organisme, soma, le corps est un espace traversé par le signifiant. Plus précisément le signifiant n’est pas lié par le signifié et on verra combien la clinique est riche, car les dits du signifiant s’écrivent dans la psyché de chaque sujet. Cette première soirée sera consacrée à mieux cerner la « causalité » présente dans le mobile du crime et dans la fugue adolescente. « La cause, la cause est dans mon âme », s’exprime ainsi Othello, alors qu’il va par jalousie étrangler Desdémone. […] Dario Morales

La vérité s’éCRIt

Mardi 7 juin. Cinquième soirée du cycle
« La vérité menteuse » (2015-2016).
Nombreux sont les patients, meurtriers qui écrivent à l’après-coup de leur acte. Que veulent-ils alors témoigner ?

La vérité menteuse

L’Atelier de criminologie Lacanienne : ACF-IdF/Envers de Paris/APCOF – mardi 5 Avril 2016, 20h30. « L’heure de vérité de l’acte : la rencontre avec la castration ».

L’aveu de culpabilité, leurre de la vérité

L’Atelier de criminologie lacanienne : ACF-IdF/Envers de Paris (17esoirée) Thème général de la recherche : « La vérité menteuse» Deuxième soirée du (cycle 2015-2016) Le mardi 1e Février 2016, 20h30 : 31, rue de Navarin, 75009, M° : Pigalle « L’aveu de culpabilité,...

Atelier de criminologie lacanienne

…C’est donc la rencontre avec cet incurable, l’irréductible de la jouissance qui viendra également faire une ultime différence avec la boucle de la répétition…