Édito avril 2018

Chers membres,

Le mois dernier a été marqué par un rythme intense. Des événements cruciaux pour la psychanalyse d’orientation lacanienne nous ont amenés à donner une forme, toujours renouvelée, au dialogue nécessaire à la circulation du discours analytique. Ainsi, au delà des activités propres à L’Envers de Paris, nous nous sommes croisés à l’occasion de la 1ère Journée du CERA et de la 2ème Journée de la FIPA. Ces deux rendez-vous ont été l’occasion de constater la pertinence de continuer sur la brèche, subtile et joyeuse, de faire connaître notre façon de subvertir le discours du maître.

Nous nous sommes aussi retrouvés le 13 mars au local de l’Ecole de la Cause freudienne, qui nous a accueillis pour la tenue de notre assemblée générale ordinaire. La richesse des nos échanges a donné lieu à un débat vivant permettant de faire entendre le désir à l’œuvre au sein de notre association. Qu’il s’agisse des projets en cours ou des nouvelles initiatives à mettre en place, le goût du travail au tour d’un fil commun se maintient dans les vecteurs et groupes de recherche, mais aussi à partir du un par un.

En ce qui concerne les deux années à venir, parmi les thèmes abordés lors de cette conversation à plusieurs, il y en a deux qui ont suscité un intérêt particulier auprès des membres présents. D’une part, en ce début d’année toute une série d’articles publiés dans plusieurs journaux tirent enfin la sonnette d’alarme quant à la crise profonde que traverse la psychiatrie publique en France. Il s’agit bien d’un enjeu de civilisation. À ce titre, L’Envers de Paris peut contribuer à ouvrir un dialogue auprès de psychiatres et de différents acteurs intervenant sur le terrain, mais aussi à d’autres niveaux, tels que l’économie.

Deuxièmement, un autre thème d’orientation est celui de la dégradation généralisée de la parole que notre époque produit. Les conséquences sur la subjectivité contemporaine se manifestent de façon de plus en plus directe, à ciel ouvert. Pourtant, l’art et la psychanalyse peuvent encore devenir un recours, une respiration. A nous de continuer à créer des ponts entre la psychanalyse et ce que Lacan appelait les sciences qui lui sont « affines ».

Voilà les perspectives à partir desquelles L’Envers de Paris se propose de continuer à apporter son grain de sel afin de faire connaître la psychanalyse en extension.

En ce mois d’avril, Barcelona accueille le XI Congrès de l’AMP sous le titre « Les psychoses ordinaires et les autres … sous transfert ». Plusieurs membres de l’EdP y seront, dont le vecteur « Clinique et addictions » qui participera, la veille du Congrès, au Colloque international du TyA.

De retour à Paris, le mardi 10 avril, ce même vecteur, sous la responsabilité de Pierre Sidon et Stéphanie Lavigne, continuera d’explorer le thème «Addictions ordinaires et ou extraordinaires. Le triomphe de l’éducation » et tiendra sa quatrième soirée de l’année.

Nous avons aussi le plaisir de publier une série de textes produits dans le cadre de différentes activités de L’Envers de Paris organisées en ce début d’année.

Marie-Christine Baillehache et Daniele Eckstein du groupe Psychanalyse et littérature nous proposent une note à propos du roman « Tous les matins du monde » de Pascal Quignard.

Le vecteur psynéma consolide les projections-débats, dont la dernière en date a réuni un public nombreux autour du film « Jackie Brown » de Q. Tarantino. Deux textes de Karim Bordeau et Elisabetta Milan-Fournier en donnent l’écho.

El Seminario Latino de Paris a reçu Marie-Hélène Brousse à La maison de l’Amérique Latine pour  présenter la version en espagnol de l’ouvrage collectif « La psychanalyse à l’heure de la guerre ». Nous publions ici les interventions d’Eugenia Varela et Nicolas Landriscini.

Dans la rubrique Eclats de Paris, le vecteur Champ-Contrechamp donne un après-coup de la projection du film « Coby » et de la rencontre avec son réalisateur Christian Sonderegger et Coby lui-même. Thérèse Petitpierre nous propose une lecture en finesse de ce film qui raconte la trajectoire d’un jeune sujet ayant choisi de subvertir l’assignation de genre biologique. « Coby » confirme l’assertion de Freud et de Lacan : l’artiste fraye la voie du psychanalyste.

Et enfin, avançons-nous sur un événement exceptionnel qui aura lieu le dimanche 13 mai prochain. La Comédie Française accueille le vecteur Théâtre et Psychanalyse pour une représentation de la pièce de F. Wedekin « L’éveil du printemps » suivie d’une rencontre avec François Regnault, Anaëlle Lebovits-Quenehen et le metteur en scène Clément Hervieu-Leger. Philippe Benichou et Christiane Page animeront le débat.

Du cinéma, du théâtre, des lectures, des rencontres, L’Envers de Paris joue sa partie en ce mois d’avril !

Beatriz Gonzalez-Renou

Événements à la Une

Constellations

Elue meilleure pièce de théâtre 2013 en Angleterre, la pièce de Nick Payne présente une construction audacieuse où une même scène se répète plusieurs fois et seuls quelques mots changent. Un homme et une femme s’y rencontrent. […] par Éric Dubuc

Seminario Latino de Paris

Miércoles, 31 de enero, 2018
Lectura en español del Seminario Todo el mundo es loco de Jacques-Alain Miller.
Lecture en espagnol du livre «Todo el mundo es loco» de J.-A.Miller, séminaire de l’orientation lacanienne de 2007-2008.
De la neurona al nudo, X. Determinación y contingencia, XI. El psicoanálisis líquido, XII. La interpretación del psicoanálisis.
Presenta  / Carolina Koretzky : Dar Lugar a alguna ausencia
Moderador / Eugenio Díaz
Intervienen / Patrick Almeida : Pensar contra su inconsciente, Magda Gómez : Un psicoanálisis líquido que interpreta sólidamente

Nabokov à l’épreuve du Réel

Lolita est une œuvre de longue haleine. Nabokov le dit, il n’y a aucune source d’inspiration biographique à l’origine de ce roman, si ce n’est le Réel de son corps se manifestant brutalement par une maladie : « C’est à Paris, à la fin de 1939 […] par Alexandre Pécastaing et Marie-Christine Baillehache

LOLIT(a) : les deux faces du fantasme

Au scandale que suscite, au Etats-Unis et en France, son roman Lolita, Nabokov répond avec Flaubert et Madame Bovary : « Le livre traite de l’adultère et il contient des situations et des allusions qui ont choqué le régime prude et philistin de Napoléon III. […] par Marie-Christine Baillehache

en fin d’analyse…

« Alors là il faudrait s’attacher aux tout derniers textes de Freud parce qu’il y a affaire, en effet, à ce qui se découvre en fin d’analyse aussi bien dans « Analyse finie et infinie » qui a été écrit au début de 1937 […] par Suzanne Hommel

Suivre la voix d’alto

Christophe Desjardins, altiste, dans l’entretien qu’il a donné à Ouï, premier numéro virtuel de La Cause du désir (disponible sur ECF-échoppe) « En avant derrière la musique ») nous invitait à entrer dans un univers d’où émerge une voix au-delà du verbe.
Pour poursuivre avec lui le dialogue, au-delà du sens dont séquences et passages subtils nous font toucher les mystères de la création, nous vous communiquons quelques ÉVÉNEMENTS À VENIR où vous pourrez l’entendre. […]

À Serge Cottet

[…] La prochaine exposition de nos travaux aura lieu le 27 janvier 2018 au Patronage laïque Jules Vallès, à 14h. Elle s’inscrira sous la thématique : « Résister, exister ». Le film Docteur Folamour (1964) de Stanley Kubrick sera projeté dans son intégralité, et suivi d’un débat. Une réunion de travail aura lieu le 6 janvier 2018 à 16h chez Carole Herrmann. […] par Karim Bordeau

Quand le travail s’en-mêle

La question de l’addiction et du travail est de plus en plus souvent posée aux professionnels des centres de soins spécialisés en addictologie. […] par Jean-François Perdrieau et Stéphanie Lavigne

Mélancolie(s)

Mis en scène par Julie Deliquet avec les comédiens du collectif In Vitro Mélancolie(s) résonne formidablement dans ce début du XXIe siècle à partir du matériau dont Anton Tchekhov a fait son œuvre.
La fin du XIX est un moment de rupture, […] par Christiane Page et Sonia Pent

Cherchez la faute

S’inspirant de la lecture des travaux de la psychanalyste Marie Balmary, François Rancillac, metteur en scène et directeur du théâtre de l’Aquarium, a écrit une pièce qui revisite le mythe d’Adam et Eve, […] par Philippe Benichou

Festen

Le bruit d’un couvert en argent résonne sur un verre en cristal pour obtenir le silence. Devant une trentaine d’invités, le fils ainé, Christian, se lève et demande la parole (…) par Hélène de la Bouillerie

ecf-messager, vous connaissez ? 

Petit dialogue entre @mis

Ce n’est pas cette liste de diffusion intense de l’École de la Cause freudienne ?

J’en ai entendu parler…

Oh oui, intense ! Pour tout connaître de cette École et de sa petite flottille, les différentes ACF (l’École dans les régions).

Tout connaître, vraiment ? 

Tout connaître, on n’y arrive pas. Mais ECF-Messager, c’est : des informations nombreuses, des réflexions diverses sur le moment présent et son intérêt pour la psychanalyse, les news de l’orientation lacanienne, heure par heure, du sur mesure pour vous, pour la psychanalyse… Par exemple, un ami m’avait envoyé les petites vignettes cliniques que le Directoire avait suscitées, et qui préparaient l’événement Question d’École sur le contrôle. Et quel régal de découvrir deux fois par semaine les nouveautés du Blog des Journées de l’ECF !

Tout savoir aussi sur les cartels, Lacan Quotidien, les dernières parutions, les grands événements de la psychanalyse dans le monde (Association Mondiale de Psychanalyse) et bien d’autres choses encore.

Et je peux rejoindre cette liste ? 

Quand tu veux. C’est gratuit ! Tu le demandes au secrétaire de l’ECF grâce au formulaire de contact ci-desous…

Et tous ces messages, ce n’est pas trop ? 

Penses-tu ! Je me suis créé une boite type Gmail dédiée à cette liste, en un clin d’œil l’objet du message m’indique si je garde ou si je jette ; et pour éviter qu’ils finissent dans les spams, j’ai entré l’adresse ECF-Messager dans mes contacts.

Toi alors, tu as toujours un tour d’avance…

Allez, on y court vite ? Car ce messager change de jour en jour…

Formulaire d'inscription au courrier ecf-messager

10 + 10 =

Soirée de rentrée des cartels

SOIRÉE de RENTRÉE DES CARTELS
Organisée par l’ACF-Île-de-France et l’Envers de Paris
« Une élaboration soutenue dans un petit groupe »
Mardi 17 octobre 2017
à 21H15, à l’ECF

Madame Klein

de Nicolas Wright. Mise en scène de Brigitte Jaques-Wajeman, traduction de François Regnault.
Représentation suivie d’un débat avec Brigitte Jaques-Wajeman, François Regnault et Éric Laurent. Débat animé par Christiane Page et Philippe Benichou.

Violence, passion, addiction : deux cas

24 avril 2017
Conversations cliniques et addictions – Aurélie Charpentier-Libert: le rejet de la violence à l’adolescence. Elisabetta Milan-Fournier: « je fais l’amour avec « ma » haine »

BAAL

Après Les Liaisons dangereuses, Christine Letailleur monte la deuxième version de Baal, (1919) première pièce de Brecht (traduction Éloi Recoing) dont il fera cinq versions. La première, qu’il voulait intituler « Baal danse, Baal bouffe, Baal se transfigure », écrite juste après la Grande Guerre « constitue la matrice originelle et sans doute l’essence même de son œuvre à venir ». […] Christiane Page

Tous les évènements, présents & passés ?

Lire

L’envers de la biopolitique. Une écriture pour la jouissance.

Nous voilà rentrés et vous rappelons qu’un événement très heureux nous attend déjà, c’est imminent : notre prochaine Soirée autour du livre L’envers de la biopolitique. Une écriture pour la jouissance, d’Éric Laurent et en présence de l’auteur aura lieu le mercredi 21 septembre 2016, au 31 rue de Navarin à Paris.

Un produit de vie

Ariane Chottin, à propos de la soirée des psychologues freudiens avec Françoise Labridy.
« Parler du sport avec Françoise c’est comme suivre la vibration d’une baguette de sourcier orientée par la psychanalyse qui, bien au-delà des discours médiatiques qui méconnaissent ou écrasent cette pratique complexe, cherche en profondeur ce que chaque sportif peut dire de ce qui a fait rencontre pour lui … »

L’enfant et la féminité de sa mère

Vendredi 17 juin 2016 à 21h15, une soirée autour de l’ouvrage L’ enfant et la féminité de sa mère. Ce livre, sous la direction d’Elisabeth Leclerc-Razavet, Georges Haberberg et Dominique Wintrebert, est le fruit de deux ans d’un travail de séminaire dit « Travaux Dirigés de psychanalyse », à partir de la pratique avec des enfants. Cet ouvrage nous démontre …

Hors corps

À considérer gravement les billets s’envoler au-dessus des stades, les crises de dopage un peu partout dans le monde, nous en avions oublié le substrat : la pratique du sportif relève de l’acte, il n’y a pas d’acte sans mise en circulation du corps. Mais de quel corps s’agit-il ?

Corps désirable

Le 20 mai 2016, Rencontre-Débat avec Hubert Haddad autour de son ouvrage Corps désirable. Soirée animée par M.H. Brousse et F. leguil. Ce qui, entre littérature et psychanalyse, peut être avancé sur l’éprouvé réel du corps pour chaque sujet…

  « Le canard sauvage » : Ibsen et la vérité menteuse

Cet illustre homme de théâtre a su faire du mensonge sa vérité, anticipant ce que J. Lacan nous enseigne : « C’est d’abord comme s’instituant dans, et même par, un certain mensonge, que nous voyons s’instaurer la dimension de la vérité…

Un oubli de son corps :

Jean Faucheur « Le cri », 2014 Geneviève Mordant Nous continuons d’explorer ce thème du corps et de l’impossible en interrogeant différents artistes, pour mettre en tension l’impossible et leur corps en tant qu’impliqué dans leur geste artistique respectif. Notre...

Gambling at the TyA

La référence aux idéations des joueurs est, aujourd’hui la bouteille à l’encre non plus seulement des sociologues mais aussi des rééducateurs de la pensée et du comportement…

Lire encore ?

Écouter, voir

Du mépris à la méprise du regard

« Dans notre rapport aux choses, tel qu’il est constitué par la voie de la vision, et ordonné dans les figures de la représentation, quelque chose glisse, passe, se transmet, d’étage en étage, pour y être toujours à quelque degré éludé – c’est ça qui s’appelle le regard. », nous indique Jacques Lacan dans son Séminaire XI, Les quatre concepts fondamentaux de la psychanalyse (p. 70). Cette matinée organisée par le Vecteur Champ-Contrechamp avec le participation de Laurent Dupont, directeur des 46es Journées de l’École de la cause freudienne, sera l’occasion de préciser, d’élucider ce que nous nommons après lui l’objet regard, à partir du cinéma de Jean-Luc Godard. […]
L’envers de Paris vous invite, samedi 22 octobre à 11h, à la projection du film « Le mépris » de Jean-Luc Godard qui sera suivie d’un débat avec notre invité : Laurent Dupont, psychanalyste membre de l’École de la Cause freudienne et directeur des 46es Journées de l’École de Cause freudienne ayant pour titre : « L’objet regard ». Rencontre animée par Nouria Gründler & Camilo Ramirez

la dispute

Mardi 26 juillet, à 21h, dans le cadre du festival Paris quartier d’été, l’ENVERS DE PARIS et le vecteur Champ-Contrechamp, organise un débat avec François Regnault et Jacques Vincey à l’issue de la représentation de La dispute, pièce de Marivaux, mise en scène par Jacques Vincey.
Soirée animée par Nouria Gründler et Catherine Meut.

Victime ! Compte-rendu de la soirée avec Richard Rechtman

Le 21 mai 2015 a eu lieu à l'Hopital pour adolescents Gombault Darnaud à Paris une soirée préparatoire au Congrès Pipol 7: Victime! Une conversation avec Richard Rechtman et François Leguil. Ricardo Schabelman propose pour Radio Lacan une chronique des points vifs de...

Éclats de Paris

Conversation à Beaubourg

Échos de la soirée du 10 septembre au cœur de l’exposition « Après » de l’artiste Eric Baudelaire.
Par Susanne Hommel et Isabelle Magne

Après

« Après les attentats du 13 novembre 2015 à Paris et Saint-Denis, j’ai ressenti l’urgence
de chercher une forme pour penser ce qui était en train de se dérouler. Le premier ministre
avait déclaré : « il ne peut y avoir aucune explication qui vaille. Car expliquer, c’est déjà vouloir
un peu excuser. »…

Yvette, Yvette, Yvette

L’aventure Yvette Guilbert et Freud continue… Dix ans après l’invitation de la Société Psychanalytique de Paris à créer un premier spectacle, le Théâtre du Soleil nous invite à présenter la Trilogie commencer cette saison !

Contacter l'Envers de Paris

7 + 2 =

Éclats de Paris

Théâtre & Psychanalyse

Théâtre & Psychanalyse

École de la cause Freudienne

Étudier la psychanalyse à Paris avec Jacques-Alain Miller