Édito de novembre 2018

Le mois de novembre sera un feu d’artifice pour l’orientation lacanienne. La variété des activités émanant de l’Envers de Paris, conjuguée à des événements incontournables de l’Ecole de la cause freudienne, feront résonner le discours analytique dans Paris et au delà.

Le 10 octobre dernier nous avons démarré la série de conversations « La psychiatrie, aujourd’hui et demain. Quelle place pour la psychanalyse ? ». La réponse du public à ce projet conjoint de notre association avec l’ACF IdF nous confirme que ce thème mérite d’être traité. Au delà de « l’urgence » relayée par les médias, il nous revient de produire une énonciation – à la hauteur de l’orientation lacanienne – quant à la connexion entre les champs psychiatrique et psychanalytique. Le texte de Florence Hautecoeur en témoigne.

La 2ème conversation « Les lieux de soins de la psychiatrie : rupture et continuité » aura lieu le mercredi 28 novembre à 20h, salle Montparnasse, à Paris. Fabien GrasserPierre-Ludivic Lavoine et Pierre Sidon psychiatres dans un service hospitalier, un centre de traitement d’addictologie et dans une clinique privée, témoigneront de leur pratique et de la place faite à la psychanalyse dans ces établissements.

Les journées de l’ECF « Gai, gai, marions-nous ! Le sexualité et le mariage dans l’expérience analytique » se tiendront le 17 et le 18 novembre, au Palais des Congrès, à Paris. Le vecteur Psynéma nous propose un après-coup, signé par Karim Bordeau, de la belle rencontre du 13 octobre dernier autour du film « A serious man » des frères Coen. Valeria Sommer-Dupont, invitée de cet événement préparatoire aux J-48 nous fait part de sa lecture, toute en finesse, de ce film qui montre une série de personnages affectés par le réel de la répétition et par la chute des semblants qui fait vaciller « ce qui tient lieu de monde pour chacun »(1) : « une séparation actée et pas actée ; aimer sans désirer ; un jeune en cours sans y être ; trois rêves qui tournent au cauchemar ; des injonctions paradoxales comme le “Ne t’inquiète pas” conjurant l’inquiétude ». Vous trouverez également un écho de la rencontre, toujours vers les J-48, avec Esthela Solano-Suarez autour de la pièce « Infidèles » au Théâtre de La Bastille, ainsi que la chronique de Marie-Christine Baillehache.

Durant ce week-end de travail, il y aura également un temps fort et joyeux pour fêter la parution du N° 100 de la revue La Cause du désir le samedi 17 novembre au Cirque, place Beaubourg.

Le vecteur Clinique et addictions / TyA inaugure le lundi 5 novembre sa saison 2018-2019. Deux axes orienteront le travail durant ce cycle : « Addictions et psychiatrie » et « Inventions singulières ». Responsables : Pierre Sidon & Stéphanie Lavigne.

Le collectif Lectures freudiennes se réunira le jeudi 8 novembre. Le texte de Freud « Suppléments métapsychologiques à la doctrine du rêve » sera abordé à partir de l’énigme des restes diurnes dans la formation du rêve. Responsable : Susanne Hommel.

Le 2ème RdV du Séminaire « Les enfants de la science » aura lieu à l’hôpital La Pitié-Salpêtrière le vendredi 23 novembre à 14h. François Ansermet, Nouria Gründler et Agnès Condat proposent d’explorer le thème « La procréation et la filiation par-delà le biologique. Perspectives et malentendus contemporains ».

Le collectif Littérature et Psychanalyse poursuit son travail autour de l’écrivain Milan Kundera. Le texte « Un roman désillusionné » de Zoé Raphaël revient sur la réponse de l’exilé Kundera au texte « Le pouvoir de sans-pouvoir » du prisonnier politique Vaclav Havel.  Dans son texte « L’objet kitsch totalitaire » Marie-Christine Baillehache s’avance sur la critique de l’écrivain tchèque au pouvoir soviétique.

Le samedi 24 novembre à 20h, le collectif Théâtre et Psychanalyse organise une soirée sous le signe du mouvement Zadig au Théâtre de l’Aquarium. François Rancillac met en scène la pièce de Mariette Navarro « Les Hérétiques ». Il s’agit d’une réflexion sur l’actualité politique de la montée de l’intolérance et de l’obscurantisme. Philippe Benichou accueillera Caroline Leduc pour la conversation avec François Rancillac qui suivra la représentation.

Le Seminario Latino de Paris poursuivra l’étude du Cours de Jacques-Alain Miller « Todo el mundo es loco »(2). Mercredi 28 novembre à 21h, Maison de l’Amérique Latine. Responsable : Patrick Almeida.

La semaine d’après, le samedi 1 décembre, aura lieu à Bruxelles le Forum Européen Zadig « Des discours qui tuent ». Sur le fil de cette logique actuellement imparable, Patrick Almeida fait un portrait au vitriol du président récemment élu au Brésil : « Bolsonaro, mythe et politique de la haine ».

A très vite,

Beatriz Gonzalez-Renou,
Directrice de l’Envers De Paris.

(1) Miller, J-A « Vers PIPOL IV ».
http://ampblog2006.blogspot.com/2007/12/vers-pipol-4-par-jacques-alain-miller.html
(2) Miller, J-A. Cours d’orientation lacanienne « Nullibiété -Tout le monde est fou », 2007-2008. Inédit en français.

 

L’avez-vous lu ?

Entretien avec Etienne Lepage

Humain, trop humain,
Entretien avec Etienne Lepage, auteur et metteur en scène de « Logique du pire », présenté au Théâtre de la Bastille et Philippe Benichou, psychanalyste, pour le collectif « Théâtre et psychanalyse » de l’Envers de Paris. […] par Philippe Benichou

LOLITA : un défi au langage

Emigré aux Etats-Unis depuis 1940, où il est professeur de littérature à Cornell University et entomologiste chargé de recherche au Muséum of Comparative Zoology de Harvard, V. Nabokov écrit Lolita, en 1955, en plein Maccarthisme. Jugé trop scandaleux, […] par M.-C. Baillehache

La Leçon

À travers l’exagération, la drôlerie et le drame, La Leçon interroge le désir de celui qui apprend et de celui qui enseigne. En quoi cette jeune fille est-elle mauvaise élève ? Quelle leçon ce pédagogue veut-il lui donner ? … par Sarah Dibon

Prévert, le chant de la race

Nous reprendrons notre vecteur le 13 Septembre, en nous orientant du thème des J47: « Apprendre. Désir ou dressage », et en l’articulant au roman de Nabokov « Lolita » et des deux films qu’en ont fait Kubrick (62) et Adrian Lyne (97).

Une hystoire de Sindbad

On pourrait lier la confrontation perpétuelle du sujet humain aux multiples visages de la ségrégation, comme une histoire sans fin avec laquelle il doit constamment composer son destin et trouver son désir. (…)
par Guido Reyna

Les Lumières de Marivaux sur «L’ile des esclaves»

L’intelligence du théâtre de Marivaux vient de sa satire dénonciatrice des dangers d’une société fondée sur la ségrégation esclavagiste
Dans une interview accordée à La Nouvelle Edition, Jean-Marie Lepen injurie la Première Dame de France en la traitant de «Madame Cougar», la désignant ainsi comme un animal carnassier d’Amérique. Lors du 3° débat de la campagne présidentielle américaine, Donald Trump injurie Hillary Clinton en la traitant de «Nasty woman». (…) par Marie-Christine Baillehache

Conférences psychanalyse et psychiatrie

Aucun résultat

La page demandée est introuvable. Essayez d'affiner votre recherche ou utilisez le panneau de navigation ci-dessus pour localiser l'article.

Contacter l'Envers de Paris

8 + 5 =

Aucun résultat

La page demandée est introuvable. Essayez d'affiner votre recherche ou utilisez le panneau de navigation ci-dessus pour localiser l'article.

Tous les évènements, présents & passés ?

Lire

Du roc de la castration au roc de la structure

Le 17 janvier 2017 à 20H

La librairie Le Divan, 203 rue de la convention,
invite Jean-Claude Razavet à parler de son livre :
Du roc de la castration au roc de la structure

L’envers de la biopolitique. Une écriture pour la jouissance.

Nous voilà rentrés et vous rappelons qu’un événement très heureux nous attend déjà, c’est imminent : notre prochaine Soirée autour du livre L’envers de la biopolitique. Une écriture pour la jouissance, d’Éric Laurent et en présence de l’auteur aura lieu le mercredi 21 septembre 2016, au 31 rue de Navarin à Paris.

Un produit de vie

Ariane Chottin, à propos de la soirée des psychologues freudiens avec Françoise Labridy.
« Parler du sport avec Françoise c’est comme suivre la vibration d’une baguette de sourcier orientée par la psychanalyse qui, bien au-delà des discours médiatiques qui méconnaissent ou écrasent cette pratique complexe, cherche en profondeur ce que chaque sportif peut dire de ce qui a fait rencontre pour lui … »

L’enfant et la féminité de sa mère

Vendredi 17 juin 2016 à 21h15, une soirée autour de l’ouvrage L’ enfant et la féminité de sa mère. Ce livre, sous la direction d’Elisabeth Leclerc-Razavet, Georges Haberberg et Dominique Wintrebert, est le fruit de deux ans d’un travail de séminaire dit « Travaux Dirigés de psychanalyse », à partir de la pratique avec des enfants. Cet ouvrage nous démontre …

Hors corps

À considérer gravement les billets s’envoler au-dessus des stades, les crises de dopage un peu partout dans le monde, nous en avions oublié le substrat : la pratique du sportif relève de l’acte, il n’y a pas d’acte sans mise en circulation du corps. Mais de quel corps s’agit-il ?

Lire encore ?

Écouter, voir

Séminaire en ligne : Le contexte du Séminaire de Lacan

…mon intérêt s’est plutôt porté sur la façon dont Lacan a répondu à cet évènement, auquel il a donné un nom – son excommunication – en proposant presque une nouvelle dé?nition de l’inconscient (…) J’avais donc appelé mon intervention : « 1964, l’inconscient structuré comme un regard. » (Clotilde Leguil)

ecf-messager, vous connaissez ? 

Petit dialogue entre @mis

Ce n’est pas cette liste de diffusion intense de l’École de la Cause freudienne ?

J’en ai entendu parler…

Oh oui, intense ! Pour tout connaître de cette École et de sa petite flottille, les différentes ACF (Association Cause Freudienne).

Tout connaître, vraiment ? 

Tout connaître, on n’y arrive pas. Mais ECF-Messager, c’est : des informations nombreuses, des réflexions diverses sur le moment présent et son intérêt pour la psychanalyse, les news de l’orientation lacanienne, heure par heure, du sur mesure pour vous, pour la psychanalyse… Par exemple, un ami m’avait envoyé les petites vignettes cliniques que le Directoire avait suscitées, et qui préparaient l’événement Question d’École sur le contrôle. Et quel régal de découvrir deux fois par semaine les nouveautés du Blog des Journées de l’ECF !

Tout savoir aussi sur les cartels, Lacan Quotidien, les dernières parutions, les grands événements de la psychanalyse dans le monde (Association Mondiale de Psychanalyse) et bien d’autres choses encore.

Et je peux rejoindre cette liste ? 

Quand tu veux. C’est gratuit ! Tu le demandes au secrétaire de l’ECF grâce au formulaire de contact ci-desous…

Et tous ces messages, ce n’est pas trop ? 

Penses-tu ! Je me suis créé une boite type Gmail dédiée à cette liste, en un clin d’œil l’objet du message m’indique si je garde ou si je jette ; et pour éviter qu’ils finissent dans les spams, j’ai entré l’adresse ECF-Messager dans mes contacts.

Toi alors, tu as toujours un tour d’avance…

Allez, on y court vite ? Car ce messager change de jour en jour…

Formulaire d'inscription au courrier ecf-messager

15 + 1 =