Édito de janvier 2019

Une nouvelle année commence. Il s’agit sans doute d’un changement subtil où nous allons désormais inscrire, aussi bien nos tâches quotidiennes que les événements exceptionnels, sous le signe du chiffre 2019. Agnès Bailly, Hélène de La Bouillerie, Stéphanie Lavigne et moi-même vous souhaitons, à chacune et à chacun, une année joyeuse et dynamique, studieuse et engagée, comme l’élan qui anime l’Envers de Paris !

A propos d’événements exceptionnels, l’ECF organise la journée Question d’Ecole sous le titre « Permanence de la formation. Le contrôle continu, finitude et infinitude de l’analyse ». Ce rendez-vous incontournable aura lieu le samedi 2 février à la maison de la Chimie. Pour s’inscrire> 

L’Envers de Paris et l’ACF Ile-de-France poursuivront cette année la série de soirées « Psychanalyse et Psychiatrie ». La 3ème conversation a pour thème « Psychiatrie et Justice, à la lumière de la Psychanalyse ». Si justice et psychiatrie maintiennent un lien complexe où se révèle la façon dont chaque époque traite de la folie et de ses conséquences sociales, ce lien est aujourd’hui impacté par la logique de l’hyper-modernité qui promeut l’amenuisement, voire la dissolution de tout type de lien. D’où l’urgence de réintroduire la nécessité de ce dialogue. La psychanalyse d’orientation lacanienne peut éclairer la dialectique indispensable à la civilisation entre justice et psychiatrie.

Nous aurons la chance et le plaisir de recevoir Sylvie Moysan, juge des libertés et de la détention auprès du TGI de Bobigny, Marie-Laure de Rohan Chabot, juge d’application des peines auprès du TGI de Créteil, et Francesca Biagi-Chai, psychiatre, psychanalyste membre de l’ECF. Nous vous attendons nombreux le jeudi 14 février à 20h au 92 bis, Bld du Montparnasse 75014, Paris.

Comme vous le savez, notre publication annuelle vient de paraître. Le No 63 d’Horizon, superbement orchestré par Pierre Sidon, s’intitule « La psychiatrie à la rue ». En guise d’avant-goût vous pourrez découvrir l’introduction, ainsi que l’éditorial signé par Clément Fromentin. En vente auprès de la librairie de l’ECF>  

Du côté des vecteurs de l’Envers de Paris, 2019 démarre sur les chapeaux des roues !

Le collectif Lectures freudiennes se réunira le mercredi 9 janvier chez Susanne Hommel. Ils enchaîneront leur travail de lecture et de traduction du texte « Metapsychologische Ergänzung zur Traumlehre » – « Suppléments métapsychologiques à la doctrine du rêve » autour de la notion de « régression » en tant que troisième phase de la formation du rêve.

Le vecteur Psynéma propose la projection du film L’ombre d’un doute. Passionnés de cinéma et de psychanalyse, nos collègues de ce vecteur vont explorer ce film d’Alfred Hitchcock à travers la lecture du texte « Deuil et mélancolie » où Freud parle de « l’ombre de l’objet perdu, dont le Moi est la proie ». Une question sera posée, avec Hitchcock : en quoi l’objet perdu nous transporte-t-il au joint des passions de la Cité et du malaise dans la civilisation ? Karim Bordeau et l’ensemble des collègues de Psynéma animeront le débat qui suivra la projection. Samedi 19 janvier à 14h au Patronage laïque Jules Vallès, 75015, Paris.

Le collectif Théâtre et Psychanalyse s’intéresse pour la deuxième fois consécutive à la façon dont une mise en scène peut véhiculer ce que Freud appelait « La marche du monde ». Pièce écrite par David Hare en 1993, L’absence de guerre, interprète l’échec du leader travailliste Neil Kinnock aux élections générales britanniques de 1992, alors que les sondages le donnaient gagnant. Après le spectacle, Aurélie Van Den Daele, metteuse en scène, rencontrera Jean-Daniel Matet, psychanalyste membre de l’ECF. La discussion sera animée par Philippe Benichou. Samedi 19 janvier à 20h. Théâtre de l’Aquarium.

En guise de préambule, vous pouvez lire l’interview d’Aurélie Van den Daele réalisée par Marie-Josée Asnoun et Philippe Benichou.

Le Seminario Latino de Paris reprendra son travail de lecture en langue espagnole du cours de Jacques-Alain Miller « Tout le monde est fou » ; le mercredi 23 janvier à 21h. Maison de l’Amérique Latine. Au programme, le commentaire du chapitre 16 « Diversification du Un ». Avec les interventions de Damasia Amadeo de Freda et Adriana Campos.

Sous le titre « S’engager dans son mouvement », le vecteur Danse et Psychanalyse nous fait parvenir la version intégrale de l’interview de Pierre-Emmanuel Massoni et Grégory Alliot, réalisée par Sarah Dibon.

Veuillez noter la diffusion du documentaire L’enfant de tous les possibles sur France 5 le mardi 29 janvier à 20h50. Norte collègue Nouria Gründler participe à cette émission qui sera suivie d’un débat avec François Ansermet et des personnalités politiques.

En ce début d’année, un nouveau vecteur vient élargir l’éventail d’activités de L’Envers de Paris. Fruit d’un long travail de réflexion, le vecteur Lectures cliniques propose l’étude de textes de référence portant sur la spécificité de l’orientation lacanienne articulée à la pratique en institution. Nos collègues Adela Alcantud et Pascale Fari en sont les responsables, avec la participation d’Adriana Campos, Elisabetta Milan et Ana-Inés Vasquez. Vous pouvez dès à présent lire la présentation de ce nouveau vecteur dans la rubrique de notre site qui lui est consacrée. Leur première réunion aura lieu le jeudi 24 janvier à 21h. Nous leur souhaitons bon travail !

Et enfin, préparez-vous à une formidable rencontre qui aura lieu le jeudi 7 février à 20h30. Nous aurons le grand plaisir d’accueillir le réalisateur viennois Virgil Widrich autour son film La nuit des mille heures. Nommé aux Oscar pour son court-métrage Copy Shop, il est un ami de la psychanalyse : il fréquente le groupe Zadig à Vienne et trouve dans le discours analytique un recours face à ces temps sombres où la montée des extrêmes frappe l’Europe et le monde. A l’issue de la projection, Clotilde Leguil, psychanalyste membre de l’ECF, rencontrera Virgil Widrich avec le concours précieux d’Alexandra Fehlauer et du Forum Culturel Autrichien. Rendez-vous donc le jeudi 7 février à 20h30 aux Ateliers Varan : 6, impasse de Mont Louis, 75011 Paris.

Belle année à vous !

Beatriz Gonzalez-Renou,
directrice de l’Envers de Paris.

 

L’avez-vous lu ?

Littérature et psychanalyse

Dans l’après coup de la rencontre du vecteur littérature et psychanalyse du mois d’octobre 2018, nous vous invitons à découvrir deux textes : Un roman désillusionné par Zoé Raphael et L’objet « Kitsch totalitaire » par Marie-Christine Baillehache.

Bolsonaro : mythe et politique de la haine**

A lire sans tarder ! le texte de Patrick Almeida : À moins d’une semaine du 2ème tour de la présidentielle brésilienne, le Brésil aura probablement élu comme son président Jair Messias Bolsonaro. Député ultranationaliste et d’extrême-droite de l’Etat de Rio de Janeiro, ouvertement nostalgique de la dictature, il occupe toujours la première place dans les sondages avec 59% des intentions de votes selon le DataFolha. Avec l’insigne « Le Brésil avant tout, Dieu au-dessus de tous », Bolsonaro suit la vague historique d’un certain populisme latino-américain. Comme son nom l’indique, il est le « Messie », voire le « Mythe », acclamé par son électorat qui le promeut presque comme un authentique prophète de Dieu, dans un phénomène que nous pourrions nommer de bolsonarisme messianique…

Vecteur Psynéma

Notre dernière  séance de travail  a consisté  pour l’essentiel à serrer de plus près le nœud : plaisir-bonheur-utopie. Nous avons déchiffré à cet effet quelques passages du célèbre livre de Thomas More intitulé L’Utopie, et aussi des parties du texte du dialogue platonicien La République. Par Karim Bordeau

Conférences psychanalyse et psychiatrie

Aucun résultat

La page demandée est introuvable. Essayez d'affiner votre recherche ou utilisez le panneau de navigation ci-dessus pour localiser l'article.

Contacter l'Envers de Paris

14 + 9 =

Écouter, voir

« L’Éveil du printemps », à la Comédie Française

L’Envers de Paris vous invite à la Comédie Française, où se jouera l’Éveil du printemps, suivi d’ un débat avec Clément Hervieu-Leger, Anaëlle Lebovits-Quenehen et François Regnault, le dimanche 13 mai.

le dimanche 13 mai, débat animé par Philippe Benichou et Christiane Page.

L’Europe psychanalytique enlevée !

En attendant, le 5 novembre, l’invitation de Bernard Henri Lévy à sa pièce inquiète Hôtel Europe, et le débat avec l’Envers de Paris, Philippe Benichou, Directeur de l’Envers de Paris a donné la parole à Jean-Daniel Matet : l’Europe de la psychanalyse en avance sur l’Europe politique en construction ?

Lire encore…

Les machines vous souhaitent la bienvenue

Introduction à la prochaine conversation du TyA/ Clinique et Addictions par Pierre Sidon Éducation thérapeutique, rééducation, remédiation cognitive, humains virtuels, thérapie par les robots, smartphone psychiatrist, questionnaires, évaluation… Que de termes pour...

Horizon, N° 62

Le dernier numéro Horizon, est arrivé !
Au sommaire plusieurs interventions de notre Journée « Visages de la ségrégation » (10 juin 2017) ainsi que d’autres travaux issus des vecteurs ayant exploré cette année la question de la ségrégation.
Ce numéro très enseignant et politique sur la façon dont le discours analytique donne une lisibilité sur certains aspects de notre actualité, sera en vente à la Libraire des J47.
Camilo Ramirez

Entretien avec Etienne Lepage

Humain, trop humain,
Entretien avec Etienne Lepage, auteur et metteur en scène de « Logique du pire », présenté au Théâtre de la Bastille et Philippe Benichou, psychanalyste, pour le collectif « Théâtre et psychanalyse » de l’Envers de Paris. […] par Philippe Benichou

Logique du Sinthome par Fabienne Hulak

Mercredi 31 mai à 21h15. L’envers de Paris et l’Association des psychologues freudiens vous convient à une soirée avec Fabienne Hulak autour de son livre.

Du roc de la castration au roc de la structure

Le 17 janvier 2017 à 20H

La librairie Le Divan, 203 rue de la convention,
invite Jean-Claude Razavet à parler de son livre :
Du roc de la castration au roc de la structure

Lire encore ?

ecf-messager, vous connaissez ? 

Petit dialogue entre @mis

Ce n’est pas cette liste de diffusion intense de l’École de la Cause freudienne ?

J’en ai entendu parler…

Oh oui, intense ! Pour tout connaître de cette École et de sa petite flottille, les différentes ACF (Association Cause Freudienne).

Tout connaître, vraiment ? 

Tout connaître, on n’y arrive pas. Mais ECF-Messager, c’est : des informations nombreuses, des réflexions diverses sur le moment présent et son intérêt pour la psychanalyse, les news de l’orientation lacanienne, heure par heure, du sur mesure pour vous, pour la psychanalyse… Par exemple, un ami m’avait envoyé les petites vignettes cliniques que le Directoire avait suscitées, et qui préparaient l’événement Question d’École sur le contrôle. Et quel régal de découvrir deux fois par semaine les nouveautés du Blog des Journées de l’ECF !

Tout savoir aussi sur les cartels, Lacan Quotidien, les dernières parutions, les grands événements de la psychanalyse dans le monde (Association Mondiale de Psychanalyse) et bien d’autres choses encore.

Et je peux rejoindre cette liste ? 

Quand tu veux. C’est gratuit ! Tu le demandes au secrétaire de l’ECF grâce au formulaire de contact ci-desous…

Et tous ces messages, ce n’est pas trop ? 

Penses-tu ! Je me suis créé une boite type Gmail dédiée à cette liste, en un clin d’œil l’objet du message m’indique si je garde ou si je jette ; et pour éviter qu’ils finissent dans les spams, j’ai entré l’adresse ECF-Messager dans mes contacts.

Toi alors, tu as toujours un tour d’avance…

Allez, on y court vite ? Car ce messager change de jour en jour…

Formulaire d'inscription au courrier ecf-messager

4 + 1 =