ÉDITO DE L’ÉTÉ

L’été se présente à nous et le repos estival va nous permettre de savourer ce beau temps et de prendre des forces pour une rentrée dynamique mais paisible. Derrière nous, le confinement et le déconfinement avec leur inquiétante étrangeté. Depuis le 10 juillet, le plan de sortie de l’état d’urgence sanitaire luttant contre l’épidémie de Covid-19 nous laisse envisager à nouveau un certain type de rencontres et de réunions, malgré des restrictions et bien des précautions.

Pendant la rude période que nous avons traversée, L’Envers de Paris s’est toujours orientée avec sa boussole fondamentale qu’est l’étude de la psychanalyse, la lecture des textes de Freud et de Lacan qui soutiennent nos fondations.

Notre site de L’Envers se renouvelle petit-à-petit et Romain-Pierre Renou s’en occupe avec soin. Les espaces de chaque vecteur et groupe se nourrissent de l’actualité de leur travail. Trois nouvelles rubriques font écho à cette production en connexion avec les événements de notre Champ. La première accueille des textes qui préparent le prochain Congrès de l’AMP Le rêve. Son interprétation et son usage dans la cure. La deuxième rubrique, Au-delà du confinement, nous projettera vers notre journée, en 2021, et enfin une troisième nouvelle rubrique nous ravitaillera pour les 50es Journées de l’ECF.

En effet L’Envers de Paris prépare de façon spéciale ces prochaines Journées Attentat sexuel. Patrick Almeida est attentif à la rediffusion par notre propre liste Facebook, Twitter et Instagram, de boussoles cliniques publiées, citations et annonces du blog des journées qui sortent chaque semaine. D’autre part, l’appel aux cartels fulgurants de L’Envers de Paris pour préparer ces J-50 a eu son effet et quatre cartels se sont constitués dans la foulée. Nous saurons donner une place à leur produit de cartel dans notre rubrique ou par une autre initiative.

Le 15 octobre, nous programmons la soirée de rentrée des cartels pour l’année 2020-2021 avec un thème en résonnance avec celui d’« Attentat sexuel » travaillé en cartel. Aurélie Charpentier-Libert s’occupe de l’organisation avec l’ACF-IDF et Beatriz Gonzalez-Renou, secrétaire aux cartels de l’ECF.

La perle de cette préparation aux J-50 nous est offerte par le vecteur Psynéma qui nous propose un après-midi de travail avec la projection du film de Kenji Mizoguchi Les contes de la lune vague après la pluie (1953) au Patronage Laïque Jules Vallès, le 3 octobre à 14h. Le vecteur Psynéma organisera une prochaine réunion le 5 septembre à 15h, chez Maria-Luisa Alkorta. Pour tout renseignement contacter par mail Maria-Luisa Alkorta (ici>>) ou Karim Bordeau (ici>>).

Notre première réunion publique après confinement sera dédiée à la rencontre-conversation autour du livre de Camilo Ramirez, Haine et pulsion de mort au 21ème siècle. Le 23 septembre à 20h00 dans la librairie Libralire , au 116 rue Saint Maur, 11ème. Cette rencontre est organisée par L’Envers de Paris et l’Association des psychologues freudiens. Nous recevrons l’auteur avec Guy Briole, préfacier de l’ouvrage, tous deux psychanalystes membres de l’ECF. Bien entendu nous suivrons les consignes sanitaires et de distanciation en vigueur.

Et voici, à noter dans votre agenda, les événements de septembre et octobre qui auront lieu à L’Envers de Paris :

La prochaine réunion du vecteur Lectures cliniques sera consacrée à la lecture et la discussion de deux cas de la pratique des participants. Notre vecteur étudie également ses modalités de travail sur le thème proposé pour la journée 2021 de L’Envers. Renseignement par mail à Adela Bande-Alcantud (ici>>) et Pascale Fari (ici>>).

Patrick Almeida nous annonce l’année de travail 2020/2021 du vecteur Le Seminario Latino de Paris autour de la thématique « Nouages des subjectivités contemporaines », en tenant compte de trois points d’orientation : le thème des J-50 « Attentat sexuel », le congrès de l’AMP autour du rêve et aussi la Journée en 2021 de L’Envers de Paris sur l’Un et le monde de la globalisation. Pour tout renseignement contacter par mail>>

Le vecteur Lectures Freudiennes a terminé la lecture et la traduction du texte de Freud, rédigé en 1915, Complément métapsychologique à la doctrine du rêve – Metapsychologique Ergänzung zur Traumlehre. Le prochain rendez-vous est programmé le 1er septembre 2020 à 21h, chez Susanne Hommel. Pour y participer, contactez Suzanne Hommel par mail>>

Le collectif Théâtre et psychanalyse a commencé à élaborer son programme de soirées pour la saison 2020/2021. Prochaine réunion du collectif le 10 septembre. Pour plus de renseignements contacter Philippe Benichou par mail>> 

Le vecteur Le corps, pas sans la psychanalyse, après la relecture de la « Préface à l’édition anglaise du Séminaire XI » Lacan et des « Intuitions milanaises » de Jacques-Alain Miller, réfléchit à propos de l’hystorisation du sujet dans le monde globalisé. Notre prochaine notre réunion sera le 3 septembre. Les intéressés peuvent contacter Geneviève Mordant par mail>>

Le vecteur Psychanalyse et Littérature, dès septembre, poursuivra son travail dans l’axe du thème de la Journée de L’Envers de Paris Les épars désassortis et la globalisation prévue en 2021. Les textes de Lacan« Préface à l’édition anglaise du Séminaire XI » et de J.-A. Miller « Intuitions milanaises »  et « L’apparole » seront nos boussoles psychanalytiques. L’été sera pour chacun le temps de lire les auteurs : C. Bobin, P. Quignard, A. Saumont, N. Sarraute. Contact : Marie-Christine Baillehache, par mail>> 

Nous nous retrouvons en septembre.

Je vous souhaite un excellent été !!

 Marga Auré

Au-delà du confinement

INTERNET SOUS TRANSFERT

INTERNET SOUS TRANSFERT

Par Nayahra Reis
En novembre 2017, le numéro 97 de La Cause du Désir intitulé « Internet avec Lacan », s’interrogeait sur les effets de l’internet et de la technologie dans la subjectivité des sujets contemporains et sur les enjeux de la pratique de séances analytiques et de supervisons online, réalisée par certains courants analytiques en Chine et un peu partout dans le monde.

L’avez-vous lu ?
Le Rire et le Néant dans l’œuvre freudienne

Le Rire et le Néant dans l’œuvre freudienne

Par Grigory Arkhipov
Dans la pensée occidentale, il y a une forte tradition de considérer le rire et le risible à travers le prisme du jugement. Ce jugement peut être esthétique (le risible est « une laideur non accompagnée de souffrance » , note Aristote), intellectuel (nous rions de ce que nous estimons être stupide) ou moral (le rire châtie la vanité, selon Bergson). Il y a un autre paradigme qui, au contraire, inscrit le rire dans la discontinuité du jugement.

D’une langue à l’autre : écriture poétique de François Cheng

D’une langue à l’autre : écriture poétique de François Cheng

Par Isabela Otechar Barbosa
Dans son livre, Le dialogue, François Cheng s’intéresse à l’affect de la langue. Cet affect ne concerne pas une seule langue mais le rapport entre la langue maternelle et la langue étrangère ; dans le cas de F. Cheng, le chinois et le français. Le passage d’une langue à l’autre lui permet d’avoir un nouveau rapport au symbolique qui met en jeu la satisfaction énigmatique d’un affect.

La Lettre du DIALOGUE de François Cheng

La Lettre du DIALOGUE de François Cheng

À la toute fin de son livre Le Dialogue, F. Cheng reprend la calligraphie qu’il a crée lui-même pour accompagner le titre de son recueil et explique qu’il y a fondu dans une seule calligraphie les deux idéogrammes que sont « le chinois 汉 » et « le français 法 ». Cette opération est rendue possible du fait que les deux caractères possèdent la même clé, celle de l’eau, à savoir trois points superposés côté gauche.

“UN DISCOURS QUI SERAIT DU RÉEL”

“UN DISCOURS QUI SERAIT DU RÉEL”

Par Rosana Montani Ma lecture du chapitre « D’un discours qui serait du réel » du texte de Jacques-Alain Miller « Lire un symptôme »[i] s’est plus particulièrement intéressée au dialogue de la psychanalyse avec la philosophie sur la question de...

Qu’est-ce que savoir lire ?

Qu’est-ce que savoir lire ?

Par Isabela Otechar  Ma lecture du texte majeure de Jacques-Alain Miller Lire un symptôme et les questions, discussions, relances, mises en mouvement provoqués par le travail du Vecteur ont fait résonner pour moi la question qu’il pose : quelle...

La touche du sinthome

La touche du sinthome

Le 21 janvier 2020 a eu lieu la projection de A Touch of Sin, film de Jia Zhang ke, au Patronage laïque Jules Vallès, suivi d’un exposé d’Anne Ganivet-Poumellec, membre de l’ECF. Un débat animé s’en est suivi avec un public très intéressé.
La lecture de Confucius et du Séminaire XXIV de Lacan fut le fil conducteur de la préparation du débat, autour de l’écriture et de la poésie chinoise.
A. Gannivet-Poumellec préleva dans le scénario du film cette pépite : « reconnais ta faute » et montra avec finesse et justesse la singularité de chaque personnage. Son analyse permit de croiser le discours analytique et l’œuvre d’art, ce qui est le but de ces rencontres du vecteur Psynéma.

Psychanalyse et psychiatrie

3ème conversation : La psychiatrie, aujourd’hui et demain…

3ème conversation : La psychiatrie, aujourd’hui et demain…

Justice et psychiatrie maintiennent entre elles un lien étroit et complexe où se révèle la façon dont chaque époque traite de la folie et de ses conséquences sociales. En matière de santé mentale, la justice intervient à deux niveaux : au niveau pénal, elle détermine un certain degré de privation de liberté. à un autre niveau, elle prévoit des mesures de protection, tant pour le sujet lui-même – quand celui-ci ne semble pas jouir de toutes ses facultés mentales – que pour la société.

2ème conversation : Les lieux de soins de la psychiatrie : rupture et continuité

2ème conversation : Les lieux de soins de la psychiatrie : rupture et continuité

La 2éme Conversation s’est tenue le mercredi 28 novembre 2018 à Paris. Elle avait pour thème : « Les lieux de soins de la psychiatrie : rupture et continuité ». Le propos était d’évoquer la place de la psychanalyse dans ces lieux, comment elle s’y est perpétuée, comment elle s’est adaptée ou modifiée au gré des évolutions sociales mais aussi économiques et politiques…

Marge de manœuvre : la trouver, s’en saisir

Marge de manœuvre : la trouver, s’en saisir

Dans l’après-coup de la 1re Conversation du mercredi 10 octobre 2018, vous pouvez lire le texte de Florence Hautecoeur : (…) D’un côté, la subversion du psychiatre et de la psychiatrie par la science, l’économie ou le pouvoir dont on croit user, mais que l’on finit, à son insu, par servir. De l’autre, la responsabilité de chaque clinicien orienté par la psychanalyse : ne pas renoncer et ne pas céder sur son désir…

Écouter, voir..

Théâtre & psychanalyse

Théâtre & psychanalyse

« Une femme chute, meurt, et voilà qu’elle se réveille, posant l’énigme de cet événement à ceux dont il excède le savoir, médecins du côté de la science, prêtres du côté de la religion. C’est autour de ce mystère incarné par une femme que Jeanne Candel et Samuel Achache nous propose leur création, librement inspirée par l’univers d’Edgar Allan Poe et par une œuvre inachevée de Debussy, associés aux motifs musicaux de Schubert et Schumann…

CHAMP / CONTRE-CHAMP / HORS-CHAMP

CHAMP / CONTRE-CHAMP / HORS-CHAMP

La Serendipity, c’est le fait de découvrir autre chose que ce que l’on cherche. Mais c’est surtout la capacité de s’en saisir. Parfois une Serendipity peut en cacher une autre. Dans le parcours d’une  œuvre centrée sur la fabrication de la vie, Prune Nourry est touchée par la maladie :  l’inconnu, l’inattendu, ce que l’on ne cherche pas n’est pas toujours du côté de la vie… Par François Ansermet

Psynéma, événement J49 femmes en psychanalyse…

Psynéma, événement J49 femmes en psychanalyse…

De l’influence des Rayons Gamma sur le comportement des Marguerites de Paul Newman, sorti en 1973, sera le prochain film projeté au Patronage laïque Jules Vallès le 12 octobre 2019 à 14h. Le débat qui suivra sera animé par Laura Sokolowsky, psychanalyste membre de l’ECF.

Collectif Théâtre & Psychanalyse

Collectif Théâtre & Psychanalyse

Alain Françon qui œuvre depuis 1971 sur les théâtres et qui, pour la première fois (!), monte une pièce de Molière, nous a fait le plaisir d’accepter de venir converser avec Bénédicte Jullien, psychanalyste, membre de l’Ecole de la Cause freudienne. Rendez-vous le 6 octobre avec l’Envers de Paris au Théâtre de la Ville.

Lire encore…

À la ligne, feuillets d’usine de Joseph Ponthus

À la ligne, feuillets d’usine de Joseph Ponthus

Joseph Ponthus est pluriel. Intellectuel, qui a fait hypokhâgne-khâgne, et qui d’après ses interviews, a aiguisé sa pensée à la triade Marx-Foucault-Lacan. Journaliste indépendant. Educateur spécialisé, qui a travaillé dans un club de prévention francilien pendant de nombreuses années. Analysant. Grand amoureux. De la littérature, Dumas en particulier. De la poésie, Apollinaire en tête. De la chanson française, Barbara et Trenet, et internationale, Tom Waits… Par Coralie Haslé

Monologues de l’attente d’Hélène Bonnaud

Monologues de l’attente d’Hélène Bonnaud

Ce nouveau livre est un bijou de psychanalyse, vous y trouverez des trésors de vérité. L’écriture est toute en douceur, délicate, subtile, extrêmement précise. Certaines phrases ont valeur de coupure, elles forment un dire(8), deviennent extimes au récit de la petite histoire que se racontent les analysants. Ça résonne en vous, l’auteure a touché juste, en plein dans le mille ! On rit, on est ému, interloqué, suspendu aux vérités que recèlent les mystères de l’inconscient… Par Stéphanie Lavigne

L’inconscient au lycée…

L’inconscient au lycée…

Si l’on ajoute un métier impossible à un autre, est-ce que cela fait proliférer l’impossible ? Ou est-ce que cela l’annule, un peu à la manière des nombres opposés, dans les équations ? C’est la question que l’on peut se poser quand un professeur invite un psychanalyste dans sa classe. Rencontres improbables entre le professeur, l’analyste et l’élève qui s’avérèrent, disons-le sans ambages, d’authentiques rencontres. Depuis 2016, l’A.C.F. d’Île de France a monté un projet destiné aux lycéens de région parisienne…. Par Par Emilie Descout*

El SEMINARIO LATINO

El SEMINARIO LATINO

Il s’agira d’une séance autour de la thématique des « Exils et Psychanalyse » à partir de l’intervention de deux collègues : Sofia Guaraguara, psychanalyste, habite à Genève et est membre de l’ASREEP-NLS, et Alejandro Sanchez Rudegar, psychanalyste, habite à Buenos Aires et est membre/enseignant de la chaire « Psychanalyse Freud » de l’Universidad de Buenos Aires (UBA)

Contacter l'Envers de Paris

Veuillez cocher cette case pour envoyer le formulaire !

6 + 15 =