ÉDITO FÉVRIER 2024

ÉDITO FÉVRIER 2024

PARISLEAKS JANVIER 2024

Chères et chers membres et abonnés de L’Envers de Paris,

C’est avec joie que je commence cette aventure qu’est la direction de l’Envers de Paris. Je remercie le Directoire de l’École de la Cause freudienne de la confiance qu’il m’a démontré en me confiant cette responsabilité. Avec les amis du bureau et les responsables des vecteurs et des collectifs, je m’efforcerai de poursuivre le travail brillamment accompli par mes prédécesseurs afin de promouvoir la circulation du discours psychanalytique dans la cité. L’Envers de Paris a en effet comme but de faire connaître l’orientation lacanienne dans Paris et cela en travaillant notamment sur les connexions de la psychanalyse avec d’autres champs du savoir et en prenant appui sur la richesse de la vie parisienne.

Je tiens vivement à remercier l’équipe sortante et à la féliciter pour l’excellent travail conduit lors de son mandat, je la félicite en particulier pour la réussite formidable de l’évènement qui en décembre 2023 a réuni un vaste public et de remarquables intervenants autour du titre : « Les nouveaux symptômes du numérique ».

Je remercie la directrice Dalila Arpin, les membres du bureau : Guillaume Libert (trésorier), Serena Guttadauro-Landriscini (secrétaire), Soledad Peñafiel (déléguée aux cartels), pour la transmission précieuse de leur expérience, de leur savoir-faire, de leur désir. Nous avons beaucoup appris grâce à eux et nous leur en sommes reconnaissants.

Je suis heureuse d’annoncer la formation du nouveau bureau : Olivier Miani a été désigné par l’ECF comme le nouveau trésorier. Chicca Loro est proposée comme secrétaire et Stéphanie Lavigne comme déléguée aux cartels. Ces deux dernières fonctions seront votées lors de notre assemblée générale. Nous enverrons très prochainement la convocation aux membres. Je remercie les membres du bureau d’avoir accepté sans hésiter ma proposition et je me réjouis de travailler avec eux au cours de ces deux prochaines années.

Une équipe de relecture des textes, coordonnée par Agnès Bailly, nous accompagnera. Concernant l’action de diffusion de nos activités et de celles de l’École de Cause freudienne, une autre équipe nous soutiendra et elle sera coordonnée par Sissy Rapty. Merci à chaque participant de ces deux équipes pour leur disponibilité.

J’ai également le plaisir d’annoncer que la prochaine rédactrice en chef d’Horizon sera Agnès Vigué Camus. Je la remercie d’avoir accepté et d’être déjà au travail avec une équipe active et très motivée.

L’Envers de Paris n’existerait pas sans le travail constant et engagé des vecteurs et des collectifs. Je salue leurs responsables qui, grâce à leur désir décidé, animent, promeuvent et soutiennent les rencontres, les conférences et les événements qui font l’âme de L’Envers de Paris.

La rentrée après les fêtes de fin d’année se présente très riche. Du 22 au 25 février 2024 auront lieu les Grandes Assises de l’Association Mondiale de Psychanalyse, sous le titre très percutant « Tout le monde est fou ». Les inscriptions sont encore ouvertes. N’hésitez pas à participer ! Des travaux d’une grande qualité seront présentés, aussi bien théoriques que cliniques, issus de toutes les écoles de l’AMP.

Nous avons également le plaisir de vous signaler la parution du numéro 115 de La Cause du Désir sous le titre « Faut le temps ». Ce numéro présente la récente doctrine de l’École transmise par Jacques-Alain Miller à de jeunes psychanalystes et ses réponses relatives à la politique jeunesse au sein des Écoles de l’Association Mondiale de Psychanalyse (AMP). On y lira aussi les commentaires de J.-A. Miller de textes cliniques exposés lors du dernier congrès de la New Lacanian School (NLS).

 

Enfin vous trouverez ci-dessous les nouvelles des vecteurs de L’Envers de Paris ainsi que le programme de nos activités, ouvertes dans la plupart des cas, pendant ce mois de janvier 2024 :

Lectures freudiennes :

Nous nous sommes réunis auprès de Susanne Hommel le 6 décembre pour lire le texte de Freud « Un enfant est battu ». Dans le paragraphe abordé ce soir-là, Freud insiste sur la différence d’entrée dans la vie sexuelle entre le garçon et la fille. Tandis que le garçonnet souhaite avoir un enfant avec la mère (der Wunsch, mit der Mutter ein Kind zu haben), la fillette veut obtenir un enfant du père (der Wunsch vom Vater ein Kind zu bekommen).

Nous nous retrouverons le vendredi 12 janvier 2024 à 21h, au domicile de Susanne Hommel.

Contact : lectures-freudiennes@enversdeparis.org

Seminario Latino :

Pour leur dernière soirée autour du thème « Institutions et savoir inconscient », le Seminario Latino propose une soirée issue d’un travail en cartel, sous le titre « Psychanalyse dans la polis : pratiques en institutions » qui comptera sur la participation de Bruno De Halleux en tant qu’extime. Elle aura lieu par visioconférence et en français, le mercredi 31 janvier à 21h.

Pour y participer, connectez-vous directement sur le lien :

https://us02web.zoom.us/j/88112314838?pwd=cG9CU1hnT0E0SmRuUHRmT2trMW5Cdz09

Contact : seminario-latino-de-paris@enversdeparis.org

 

Lectures cliniques :

Le vecteur des lectures cliniques s’est réuni le samedi 16 décembre 2023 pour travailler ensemble la deuxième partie de l’œuvre de Sigmund Freud Pour introduire le narcissisme à partir des questionnements présentés par Cristobal Farriol et Etienne Benoit. La discussion qui s’en est suivie a mis en relief l’intérêt de la théorie de la libido, élaborée par Freud, dans notre clinique quotidienne. Le cas clinique dont nous a parlé Laure De Bortoli en était une belle illustration.

Contact : clinique-lacan@enversdeparis.org 

 

Théâtre et Psychanalyse :

Le collectif Théâtre et psychanalyse vous propose de débuter cette année avec une pièce de Tiphaine Raffier, La réponse des hommes aux ateliers Berthier le dimanche 14 janvier à 15h. Le spectacle confronte les injonctions des Œuvres de miséricorde à la réalité de notre monde contemporain.

La rencontre sera suivie par un débat avec Tiphaine Raffier et Philippe Benichou, animé par Hélène de La Bouillerie.

Vous pouvez réserver vos places en écrivant un mail à : theatreetpsychanalyse@gmail.com (prix préférentiel de 29€)

Contact : theatre@enversdeparis.org 

  

Vecteur Psychanalyse et Littérature :

En janvier 2024, notre vecteur Psychanalyse et Littérature poursuivra sa lecture de La trilogie des mots de Camille Laurens en suivant avec rigueur son processus de traitement du manque structurel de l’Autre comme lieu de la jouissance. En prenant appui sur un essaim de S1, elle y construit à nouveau frais et pas à pas son être de désir et l’engage dans une modalité d’écriture littéraire qui lui permet « de ne pas prendre les mots à la légère, d’en apprécier le poids »[1]. Et en « suivant une logique extérieure à [son] moi »[2], la logique d’un « hors-moi où se tiendrait la cause des évènements qui [lui] échappent »[3], elle consent à sa division de sujet et dans son acte d’écrire met à l’épreuve un « je ne sais quoi [qui} dit toujours ce qui manque, la nostalgie du mot perdu et le désir de l’impossible, ce va-et-vient entre l’amour et la mort, la grâce et l’horreur, l’essentiel et le presque-rien »[4]. Pour s’éclairer de la visée de C. Laurens d’écrire « pour rien »[5], pour « ce vide aérien »[6] qui « tient en vie »[7] et « bruit »[8] dans la langue, nous nous orienterons du Séminaire VI Le désir et son interprétation de J. Lacan.

Nadine Daquin, nouvelle venue dans notre vecteur se joindra à nous pour notre réunion-Zoom du lundi 22 janvier 2024.

Contact : litterature@enversdeparis.org 

 

Le corps pas sans la psychanalyse :

Lors de notre réunion du 20 décembre 2023, Martine Bottin a présenté un cas. La discussion a porté notamment sur l’interprétation comme interruption. Quand une jouissance mortifère se donne à entendre dans une plainte répétitive, sans bord, comme liquide, une parole, un geste ou un silence peuvent opérer une coupure. Il arrive qu’en retour la parole de l’analysant y trouve un bord et une consistance. D’une motérialité trop fluide pour donner prise au sujet se distinguerait ainsi une motérialité plus solide offrant une accroche possible du côté du signifiant. Nous poursuivrons nos travaux autour de la motérialité le 30 janvier 2024 à 20h au 76 rue des Saints Pères à Paris. Baptiste Jacomino présentera une réflexion sur la motérialité dans les romans de Patrick Modiano.

Contact : corpsy@enversdeparis.org

Vecteur Psynéma :

Le vecteur psynéma travaille actuellement sur le film de Frank Perry, The Swimmer, qui sera projeté au Patronage laïque Jules Valles le samedi 10 février à 14 h.

Contact : psynema@enversdeparis.org

Addictions :

Retour des guerres en Europe, crise climatique, montée de la ségrégation… Le réveil de la torpeur des idéaux iréniques hérités de l’après-guerre est difficile. Moins pour le clinicien, formé et aiguillonné par le réel. Et en particulier dans les cas d’addiction qui nous rendent particulièrement sensible la pulsion de mort qui habite l’homme. L’homme est-il addict… à la destruction ? Les conversations Clinique et addiction reprennent les mercredis à 20h30 à partir du 17 janvier. Renseignements et inscriptions sur : addicta.org

Les Conversations auront lieu à Paris de 20h30 à 22h30 les mercredis suivants :

17 janvier

28 Février

27 mars

24 avril

20 mai

26 juin

Contact : addictions@enversdeparis.org

 

Je souhaite à tous une très belle année 2024,

Cinzia Crosali

Directrice de l’Envers de Paris

[1] Camille Laurens, La trilogie des mots, Paris, éd. Gallimard, 2011, p. 20.

[2] Ibid., p. 61.

[3] Ibid., p. 60.

[4] Ibid., p. 70-71.

[5] Ibid., p. 89.

[6] Ibid.

[7] Ibid., p. 90.

[8] Ibid.

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription est confirmée.

Nouveautés

Horizon N° 68/ Eruptions dans la langue

Horizon N° 68/ Eruptions dans la langue

Horizon 68, qui s’intitule Eruptions dans la langue, sur la proposition de Jacques-Alain Miller, aborde ce qui dans la langue surgit de nouveau, tant à l’occasion de mouvements de révolte (voir l’interview d’Emmanuelle loyer historienne de Mai 68) que dans les productions de néologismes et de néosémantèmes, dans des manifestations de symptômes très contemporains que dans le détail et la délicatesse de l’invention langagière d’un enfant.
La couverture a été réalisée l’artiste, Inès Rousset.

ÉDITO JANVIER 2024

ÉDITO JANVIER 2024

ParisLeaks
Janvier 2024
Chères et chers membres et abonnés de L’Envers de Paris,
C’est avec joie que je commence cette aventure qu’est la direction de l’Envers de Paris. Je remercie le Directoire de l’École de la Cause freudienne de la confiance qu’il m’a démontré en me confiant cette responsabilité.

L’avez-vous lu ?

Epars Désassortis

Psychanalyse et psychiatrie

Au-delà du confinement

Étoffes du Rêve

Étoffes du Rêve

Par Guido Reyna L’irruption du réel incarnée actuellement par la pandémie du COVID-19, opère comme...

Écouter, voir..

Lalalangue, prenez et mangez-en tous

Lalalangue, prenez et mangez-en tous

Frédérique Voruz est comédienne. Lalalangue est son œuvre dont Ariane Mnouchkine, fondatrice du Théâtre du Soleil qui l’accueille, a nommé « Une confession héroïque ». C’est un seule en scène autobiographique, le récit d’une analyse sous forme de spectacle, l’exposé d’un trauma et des symptômes d’une enfant qui se reconstruit grâce à la psychanalyse, et surtout grâce au personnage de la psychanalyste, qui fait irruption tout au long du spectacle pour le ponctuer de ses saisissantes interprétations. Il y est parlé du langage familial et du poids des mots. Philippe Benichou

Lire encore…

Poésie de Tristana

Poésie de Tristana

Catherine Deneuve dans Tristana, film de Luis Buñuel.Par Laure de Bortoli Tristana (1969) est un...

Contacter l'Envers de Paris

Veuillez cocher cette case pour envoyer le formulaire !

13 + 9 =