Théâtre & Psychanalyse

Collectif, responsable Philippe Benichou

L’Envers de Paris a eu l’occasion d’organiser plusieurs soirées depuis la rentrée 2014-2015, (Hôtel Europe, La place royale, Les règles du savoir vivre dans la société moderne, Hinkemann) et nous sommes sollicités par certains de nos interlocuteurs pour en organiser de nouvelles. Dans cette perspective, nous avons constitué un vecteur au sein de l’Envers de Paris, consacré à la préparation de ces soirées : lecture des textes, préparation des débats, interview des metteurs en scène, diffusion. Il s’agira également de nous intéresser aux auteurs contemporains et d’étudier en quoi leurs œuvres sont susceptibles de nous enseigner.

Si vous souhaitez vous joindre à nous, contactez Philippe Benichou>

L’actualité…

 

Théâtre de l’Aquarium samedi 9 février 2019

Matin et Soirde Jon Fosse, mise en scène d’Antoine Caubet
Débat avec Antoine Caubet et Pierre Sidon.

Prochaines soirées…

 

Théâtre de la Bastille samedi 16 mars 2019 à 20h

 Le Direktor, d’après le film de Lars von Trier, mise en scène et adaptation d’Oscar Gómez Mata. Débat avec Oscar Gómez Mata.

 

 Théâtre de la Ville 

 Les Sorcières de Salem, d’Arthur Miller, mise en scène d’Emmanuel Demarcy-Mota
Débat avec Emmanuel Demarcy-Mota.

 

 Théâtre du Rond Point samedi 1er juin 2019

 Logiquim perturbable du fou, textes, adaptation et mise en scène de Zabou Breitman
Débat avec Zabou Breitman.

 

 Théâtre de l’Odéon dimanche 9 juin 2019 à 15h

Un Ennemi du peuple, d’Henrik Ibsen, mise en scène de Jean-François Sivadier.

 

 

Evénements passés…

Théâtre de l’Aquarium samedi 19 janvier à 20h

L’Absence de guerre, de David Hare, mise en scène Aurélie Van den Daele
Débat avec Aurélie Van den Daele et Jean-Daniel Matet.

Théâtre de l’Aquarium samedi 24 novembre à 20h

Les Hérétiques, de Mariette Navarro, mise en scène de François Rancillac
Débat avec François Rancillac et Caroline Leduc.

Théâtre de la Bastille vendredi 21 septembre 20h

Soirée préparatoire aux Journées de l’ECF, « Gai gai, marions-nous ! La sexualité et le mariage dans l’expérience psychanalytique ».
Infidèles, d’après Ingmar Bergman. Adaptation et mise en scène par tg STAN et De Roovers. Débat avec Frank Vercruyssen et Esthela Solano-Suarez.

Nos travaux…

ZADIG* à Paris !

Avec Les Hérétiques, L’Envers de Paris saisit l’occasion de faire circuler l’actualité du mouvement Zadig à Paris. Cette pièce, création de François Rancillac, directeur du Théâtre de l’Aquarium, sur un texte de Mariette Navarro, se veut une réflexion sur l’actualité...

Le Direktor …

Le Collectif Théâtre et psychanalyse de L’Envers de Paris vous convie le samedi 16 mars 2019, à l’issue de la représentation, à un débat avec Oscar Gomez Mata, metteur en scène, et Anne Ganivet-Poumellec, psychanalyste, membre de l’ECF, animé par Philippe Benichou....

Matin et soir

Jon Fosse est un écrivain norvégien contemporain dont l’œuvre romanesque et théatrale est reconnue par de nombreux prix littéraires tel  le Prix International Ibsen en 2010, est traduite dans 40 langues et a été mise-en-scène par J. Lassalle, P. Chéreau, C. Régy, T. Ostermeier. Son écriture est caractérisée par la radicale nouveauté de ses intrigues minimales voire absentes, de ses choix de mots quotidiens loin de tout « beau style », de ses personnages réduits à des inconnus dépourvus d’histoire… Par Marie-Christine Baillehache

L’absence de guerre de David Hare

Cette pièce pose dès sa sortie, en 1993 une question qui semble hanter notre époque. À l’heure du triomphe du capitalisme et du libéralisme, comment est-il encore possible d’être de gauche sans que la bataille ne soit perdue d’avance ? Par Hélène de La Bouillerie

L’Absence de Guerre, Théâtre & psychanalyse

C’est un gros inconvénient. D’être progressiste. On est censé croire à la sagesse populaire. On dit « Le peuple ! Le peuple ! Les gens ! Les gens ! » Mais la vérité c’est que les gens font des trucs cons. L’Absence de guerre. David Hare. Peu connu en France, David...

Théâtre & psychanalyse

Entretien avec Aurélie Van Den Daele, metteur en scène de L’Absence de guerre de David Hare(1) au Théâtre de l’Aquarium du 8 janvier au 3 février 2019. Avec Marie-José Asnoun et Philippe Benichou pour le Collectif Théâtre et psychanalyse de l’Envers de Paris.

Infidèles au théâtre de la Bastille !

Voici l’audio du débat suite à la représentation de la pièce INFIDELES, avec Esthela Solano-Suarez, psychanalyste et Frank Vercruyssen de la compagnie TG Stan de Roovers. Soirée préparatoire aux 48èmes Journées de l’ECF : « gai, gai, marions-nous ! La sexualité et le mariage dans l’expérience analytique » …

Zadig à Paris !

Avec Les Hérétiques, L’Envers de Paris saisit l’occasion de faire circuler l’actualité du mouvement Zadig à Paris. Cette pièce, création de François Rancillac, directeur du Théâtre de l’Aquarium, sur un texte de Mariette Navarro, se veut une réflexion sur l’actualité politique de la montée de l’intolérance et de l’obscurantisme…

Collectif Théâtre et Psychanalyse

« Pourquoi m’as-tu fait la robe si longue, mère ? » L’Envers de Paris fait sa comédie à la française, et vous présente le débat autour de la pièce « l’éveil du printemps de Wedekind, avec Anaëlle Lebovits-Quenehen et François Regnault, par Stéphanie Lavigne.

L’artiste toujours précède l’analyste (1)

Le vecteur « Théâtre et psychanalyse », nous invitait au théâtre de l’Aquarium le 19 mai dernier pour la pièce « Reconstitution », une mise en bouche pour les J48, mise en scène et scénographiée par Pascal Rambert, Agnès Bailly, membre de l’Envers de Paris, nous raconte la discussion avec le metteur en scène.

Participez à la semaine sans écrans

OCCUPATION 2 a commencé il y a quelques jours avec le spectacle Grande Traversée du collectif l'Avantage du doute. Cette aventure se poursuit du 4 au 10 juin avec la SEMAINE SANS ÉCRANS où nous continuerons à interroger notre rapport...

Reconstitution

Le collectif théâtre et psychanalyse vous informe que Pascal Rambert, s’est rendu disponible pour cette première soirée préparatoire aux 48 ème Journées de l’ECF afin de débattre avec nous. Une femme et un homme qui se sont aimés, ont eu un enfant et se...

« L’Éveil du printemps », à la Comédie Française

L’Envers de Paris vous invite à la Comédie Française, où se jouera l’Éveil du printemps, suivi d’ un débat avec Clément Hervieu-Leger, Anaëlle Lebovits-Quenehen et François Regnault, le dimanche 13 mai.

le dimanche 13 mai, débat animé par Philippe Benichou et Christiane Page.

Nouveau(x) Genre(s)

Rendez-vous le 4 mars avec Dalila Arpin, AE de l’ECF autour d’une oeuvre originale, mettant en scène une analyse lacanienne, le rapport au genre, à la langue, et l’art de la scansion. Philippe Benichou

Constellations

Elue meilleure pièce de théâtre 2013 en Angleterre, la pièce de Nick Payne présente une construction audacieuse où une même scène se répète plusieurs fois et seuls quelques mots changent. Un homme et une femme s’y rencontrent. […] par Éric Dubuc

Mélancolie(s)

Mis en scène par Julie Deliquet avec les comédiens du collectif In Vitro Mélancolie(s) résonne formidablement dans ce début du XXIe siècle à partir du matériau dont Anton Tchekhov a fait son œuvre.
La fin du XIX est un moment de rupture, […] par Christiane Page et Sonia Pent

Cherchez la faute

S’inspirant de la lecture des travaux de la psychanalyste Marie Balmary, François Rancillac, metteur en scène et directeur du théâtre de l’Aquarium, a écrit une pièce qui revisite le mythe d’Adam et Eve, […] par Philippe Benichou

Festen

Le bruit d’un couvert en argent résonne sur un verre en cristal pour obtenir le silence. Devant une trentaine d’invités, le fils ainé, Christian, se lève et demande la parole (…) par Hélène de la Bouillerie

Entretien avec Etienne Lepage

Humain, trop humain,
Entretien avec Etienne Lepage, auteur et metteur en scène de « Logique du pire », présenté au Théâtre de la Bastille et Philippe Benichou, psychanalyste, pour le collectif « Théâtre et psychanalyse » de l’Envers de Paris. […] par Philippe Benichou

Logique du pire

Logique du symptôme. “Logique du pire” met en scène cinq personnages qui, poussés dans leurs retranchements logiques, basculent dans l’extrême… par Philippe Benichou