Théâtre & Psychanalyse

Vecteur animé par Christiane Page et Philippe Benichou

Programme
2017 / 2018

Programme
2016 / 2017

Théâtre de la Huchette
Samedi 7 octobre, à 20h
Soirée préparatoire aux Journées de l’ECF
La Leçon d’Eugène Ionesco.
Mise en scène de Marie Cuvelier.
Débat avec Marie Cuvelier et Virginie Leblanc, membre de l’ECF
et directrice des Journées.

i Places à tarif préférentiel de 20 €, à réserver par chèque à l’ordre de l’Envers de Paris. À envoyer avec votre mail pour confirmation de réception à : Philippe Benichou 5 rue de Vouillé 75015 Paris

Théâtre de la Bastille
Vendredi 13 octobre, à 19h30
Logique du pire d’après Clément Rosset.
Texte et mise en scène d’Étienne Lepage.
Débat avec Etienne Lepage et Dominique Laurent, psychanalyste, membre de l’ECF.

i Réservation à tarif préférentiel au 01 43 57 42 14 de la part de l’Envers de Paris

Théâtre des Abbesses
Dimanche 15 octobre, à 15h
Madame Klein de Nicolas Wright.
Mise en scène de Brigitte Jaques-Wajeman.
Débat avec Brigitte Jaques-Wajeman,
François Regnault et Eric Laurent.

i Places à tarif préférentiel de 20 euros, à réserver par chèque à l’ordre du Théâtre de la Ville. À envoyer avec votre mail pour confirmation de réception à : Philippe Benichou, 5 rue de Vouillé 75015 Paris

Théâtre de l’Odéon
AUX ATELIERS BERTHIER
Dimanche 10 décembre, à 15h
Festen d’après le film de Thomas Vinterberg.
Mise en scène de Cyril Teste.
Débat avec Cyril Teste et Guy Trobas,
psychanalyste, membre de l’ECF.

i À réserver par chèque à l’ordre du Théâtre de l’Odéon, places à 29 €(catégorie 1) ou 21 € (catégorie 2). À envoyer avec votre email à : Philippe Benichou, 5 rue de Vouillé 75015 Paris

Théâtre de l’Aquarium
Vendredi 15 décembre, à 20h
Cherchez la faute
D’après La Divine Origine de Marie Balmary.
Conçu et mis en scène par François Rancillac.
Débat avec François Rancillac et Hervé Castanet, psychanalyste, membre de l’ECF

i Réservation de la part de l’Envers de Paris au 01 43 74 99 61

Théâtre de la Bastille
Lundi 8 janvier, à 21h
Mélancolie(s)
d’après Les trois sœurs et Ivanov d’Anton Tchekhov.
Adaptation et mise en scène de Julie Deliquet.
Débat avec Julie Deliquet et Marie-Hélène Blancard, psychanalyste,
membre de l’ECF.

i Réservation à tarif préférentiel au 01 43 57 42 14 de la part de l’Envers de Paris

Théâtre de l’Aquarium
Samedi 10 février, à 20h
Constellations de Nick Payne.
Mise en scène d’Arnaud Anckaert.
Débat avec Arnaud Anckaert et Marie-Hélène Brousse, psychanalyste,
membre de l’ECF.

i Réservation de la part de l’Envers de Paris au 01 43 74 99 61

La Comédie française
Date et invité à confirmer
L’éveil du printemps de Wedekind.
Mise en scène de Clément Hervieu-Léger.

………………………………………………………………………………………………………………..

L’Envers de Paris a eu l’occasion d’organiser plusieurs soirées depuis la rentrée 2014-2015, (Hôtel Europe, La place royale, Les règles du savoir vivre dans la société moderne, Hinkemann) et nous sommes sollicités par certains de nos interlocuteurs pour en organiser de nouvelles. Dans cette perspective, nous proposons de constituer un nouveau vecteur au sein de l’Envers de Paris, consacré à la préparation de ces soirées: lecture des textes, préparation des débats, interview des metteurs en scène, diffusion. Il s’agira également de nous intéresser aux auteurs contemporains et d’étudier en quoi leurs œuvres sont susceptibles de nous enseigner.

Si vous souhaitez vous joindre à nous, contacter Philippe Benichou par le formulaire de contact ci-dessous.

Contacter Philippe Benichou pour participer

4 + 9 =

Mélancolie(s)

Mis en scène par Julie Deliquet avec les comédiens du collectif In Vitro Mélancolie(s) résonne formidablement dans ce début du XXIe siècle à partir du matériau dont Anton Tchekhov a fait son œuvre.
La fin du XIX est un moment de rupture, […] par Christiane Page et Sonia Pent

Cherchez la faute

S’inspirant de la lecture des travaux de la psychanalyste Marie Balmary, François Rancillac, metteur en scène et directeur du théâtre de l’Aquarium, a écrit une pièce qui revisite le mythe d’Adam et Eve, […] par Philippe Benichou

Festen

Le bruit d’un couvert en argent résonne sur un verre en cristal pour obtenir le silence. Devant une trentaine d’invités, le fils ainé, Christian, se lève et demande la parole (…) par Hélène de la Bouillerie

Ravage Kleinien

Madame Klein, la pièce en deux actes de Nicolas Wright met en scène trois femmes, la mort du fils, des pères absents et disqualifiés et la psychanalyse kleinienne. […] par Marie-Christine Baillehache

Entretien avec Etienne Lepage

Humain, trop humain,
Entretien avec Etienne Lepage, auteur et metteur en scène de « Logique du pire », présenté au Théâtre de la Bastille et Philippe Benichou, psychanalyste, pour le collectif « Théâtre et psychanalyse » de l’Envers de Paris. […] par Philippe Benichou

Logique du pire

Logique du symptôme. “Logique du pire” met en scène cinq personnages qui, poussés dans leurs retranchements logiques, basculent dans l’extrême… par Philippe Benichou

Madame Klein

de Nicolas Wright. Mise en scène de Brigitte Jaques-Wajeman, traduction de François Regnault.
Représentation suivie d’un débat avec Brigitte Jaques-Wajeman, François Regnault et Éric Laurent. Débat animé par Christiane Page et Philippe Benichou.

La Leçon

À travers l’exagération, la drôlerie et le drame, La Leçon interroge le désir de celui qui apprend et de celui qui enseigne. En quoi cette jeune fille est-elle mauvaise élève ? Quelle leçon ce pédagogue veut-il lui donner ? … par Sarah Dibon

Deux personnages d’exception

Il ne s’agit pas ici d’une ségrégation subie, mais d’une volonté d’affirmation narcissique qui dans les deux cas conduit au triomphe de la pulsion de mort aux dépens du sujet.
Les soirées du collectif «Théâtre et psychanalyse» ont été cette année l’occasion de rencontrer deux personnages d’exception qui auront tous deux exemplifié deux modalités d’inscription dans le lien social basées sur l’exclusion choisie. (…) par Philippe Benichou

BAAL

Après Les Liaisons dangereuses, Christine Letailleur monte la deuxième version de Baal, (1919) première pièce de Brecht (traduction Éloi Recoing) dont il fera cinq versions. La première, qu’il voulait intituler « Baal danse, Baal bouffe, Baal se transfigure », écrite juste après la Grande Guerre « constitue la matrice originelle et sans doute l’essence même de son œuvre à venir ». […] Christiane Page

Partages 0