Édito de mars 2019

Après les vacances d’hiver, nous voici prêts pour reprendre nos chantiers de L’Envers de Paris. Tout d’abord, les membres de notre association se réuniront à l’occasion de l’assemblée générale ordinaire le mardi 19 mars. Ce moment d’élaboration commune aura lieu en présence de Gil Caroz, président de L’Envers de Paris et des membres du conseil statutaire.

Les 49èmes Journées de l’ECF se tiendront à Paris, les 16 et 17 novembre 2019. Sous le très beau titre « Femmes en psychanalyse », cet événement est une invitation à explorer ce que les femmes continuent de révéler à la psychanalyse, et ce que la psychanalyse peut à son tour en transmettre. La participation active des vecteurs et collectifs de L’Envers de Paris est très attendue tout au long de ces mois préparatoires. Pour s’inscrire>

Quant à nos projets en cours, la 4ème conversation de la série « Psychanalyse et psychiatrie » aura lieu le mercredi 17 avril à 20h. Nous aurons le plaisir d’accueillir Éric Laurent, psychanalyste membre de l’ECF, et Patrick Landman, psychiatre, membre fondateur du collectif Stop DSM. Le thème : « Entre psychiatrie et neurosciences, quel avenir pour le diagnostic ? ». Ce sera également une rencontre préparatoire vers le congrès PIPOL 9 :« L’inconscient et le cerveau. Rien en commun ».

 Je vous invite à lire le texte de Marie Majour qui, sous le titre « Faut-il enfermer pour soigner ? » nous propose un après-coup de la conversation du 14 février dernier « Psychiatrie et Justice, à la lumière de la Psychanalyse ».

En ce mois de mars, l’activité des vecteurs offre une large variété de rendez-vous psychanalytiques dans Paris.

Le lundi 11 mars à 21h, Pierre Sidon et Stéphanie Lavigne recevront Coralie Haslé et Philippe Benichou dans le cadre du vecteur Clinique et addictions.

Le collectif Lectures freudiennes poursuivra son travail autour du texte de Freud Compléments métapsychologiques de la doctrine du rêve (1915). Mercredi 19 mars à 21h chez Susanne Hommel.

Le vecteur Théâtre et psychanalyse sera sur scène au Théâtre de La Bastille autour de la pièce Le Direkteur, d’après le film de Lars Von Trier. Le débat suivant le spectacle réunira Oscar Gómez Mata, metteur en scène, Anne Ganivet-Poumellec, psychanalyste membre de l’ECF et Philippe Benichou, responsable du collectif. Samedi 16 mars 2019 à 20h.

Le Seminario Latino de Paris, en partenariat avec l’Association Franco-Argentine de Psychiatrie et Santé Mentale, propose une soirée autour du livre Sexualités en travaux. Invités : Juan Pablo Lucchelli et Jean-Claude Milner, co-auteurs de cet ouvrage, ainsi que Patrice Maniglier, enseignant en philosophie à l’Université de Paris-Nanterre. Mercredi 27 mars à 21h. Maison de l’Amérique Latine. Patrick Almeida animera cette rencontre.

Avec ce numéro de mars, un florilège de textes issus des activités de différents vecteurs nous parvient. Maria-Luisa Alkorta, Karim Bordeau et Elisabetta Milan nous font part de leurs réflexions autour du film L’ombre d’un dout, d’A. Hitchcock, projeté par le vecteur Psynéma le mois dernier. Zoé Raphael signe un texte issu de son travail auprès du groupe Littérature et psychanalyse. Alexandra Fehlauer propose un après-coup de la rencontre avec Clotilde Leguil et le réalisateur viennois Virgil Widrich autour de la projection de son film La nuit des 1000 heures.

Et enfin, j’ai le plaisir de vous annoncer que L’Envers de Paris accueillera l’événement « Lacan Satyricon ». Cette belle initiative de Laura Sokolowsky sera l’occasion d’une rencontre savante entre cinéma, psychanalyse, histoire et histoire de l’art. La projection du film Satyricon (1969) de Federico Fellini sera suivie d’une conversation avec Éric Laurent, psychanalyste membre de l’ECF, Bernrad Sergent, historien et chercheur au CNRS, et Pascal Torres, conservateur en chef au Musée du Louvre. Samedi 11 mai 2019 à 13h. Cinéma L’Entrepôt. Vous pouvez réserver votre place en écrivant à : lacansatyricon@gmail.com

A très bientôt !

Beatriz Gonzalez-Renou,
directrice de l’Envers de Paris.

L’avez-vous lu ?

LE DIREKTOR, de l’ironie à l’humour et plus…

L’adaptation du film en pièce de théâtre fut là l’occasion d’un déplacement, celui de l’ironie en humour, déplacement voulu par le metteur en scène : comique situationnel, absurde, direct, et aussi «  la mauvaise blague qui ne fait rire que cinq personne «  (Interview du metteur en scène, Théâtre de la Bastille) – Le débat fut l’occasion d’échanges sur l’implication d’aujourd’hui du salarié dans l’entreprise. Le discours du maître y est supporté par chacun jusqu’à la dépersonnalisation, la déshumanisation… Par René Fiori

La nuit des 1000 heures, un rêve d’une inquiétante étrangeté    

Le 7 février dernier, L’Envers de Paris a eu le plaisir d’accueillir Virgil Widrich, réalisateur viennois, pour une projection de son long-métrage La nuit des 1000 heures (1). Suivie d’une conversation avec Clotilde Leguil, cette rencontre s’inscrivait dans le cadre des évènements du mouvement Zadig à Paris. par Alexandra Fehlauer

Collectif « Lectures Freudiennes »

Il s’agit de la Rücksicht auf Darstellbarkeit, eu égard la figurabilité. La traduction habituelle est eu égard à la figurabilité. Lacan propose « eu égard aux moyens de la mise en scène « , ou « eu égard à la nécessité de la mise en scène ». Par Susanne Hommel

Littérature & psychanalyse

Arcadie : écrire l’étrangeté du corps par Zoé Raphael Comme le dit elle-même Emmanuelle Bayamack-Tam lors de l’interview qu’elle a donnée à la Librairie Mollat pour la rentrée littéraire 2018 à propos de son dernier roman Arcadie : notre époque traverse une crise...

Conférences psychanalyse et psychiatrie

Dans l’après-coup de la 3ème conversation « Psychiatrie et Justice, à la lumière de la Psychanalyse ».

Depuis plusieurs années des psychanalystes sont au contact de justiciables et de condamnés notamment à travers des pratiques du champ psychiatrique et social. Ces pratiques ont été bouleversées par l’extension importante des obligations et injonctions de soins. La psychanalyse se retrouve ainsi de plus en plus sollicitée souvent très loin de ce qui fait le cœur d’une démarche de soins fondée sur la demande individuelle… Par Marie Majour

4ÈME CONVERSATION : LA PSYCHIATRIE, AUJOURD’HUI ET DEMAIN…

La question diagnostique est un enjeu crucial pour la psychiatrie, et la classification internationale des maladies mentales, autrement appelée DSM, qui prétendait à l’exhaustivité symptomatique « athéorique » est aujourd’hui très critiquée pour cette même exhaustivité.
Dès lors, comment accorder les psychiatres sur une nosographie commune sans en passer par la psychopathologie, ou le concept d’inconscient, comme a tenté de le faire le DSM ?

3ème conversation : La psychiatrie, aujourd’hui et demain…

Justice et psychiatrie maintiennent entre elles un lien étroit et complexe où se révèle la façon dont chaque époque traite de la folie et de ses conséquences sociales. En matière de santé mentale, la justice intervient à deux niveaux : au niveau pénal, elle détermine un certain degré de privation de liberté. à un autre niveau, elle prévoit des mesures de protection, tant pour le sujet lui-même – quand celui-ci ne semble pas jouir de toutes ses facultés mentales – que pour la société.

Santé mentale et ordre public

Conférence de Jacques-Alain Miller, prononcée en clôture des IIIèmes Journées du Champ freudien à Séville en 1988

2ème conversation : Les lieux de soins de la psychiatrie : rupture et continuité

La 2éme Conversation s’est tenue le mercredi 28 novembre 2018 à Paris. Elle avait pour thème : « Les lieux de soins de la psychiatrie : rupture et continuité ». Le propos était d’évoquer la place de la psychanalyse dans ces lieux, comment elle s’y est perpétuée, comment elle s’est adaptée ou modifiée au gré des évolutions sociales mais aussi économiques et politiques…

Marge de manœuvre : la trouver, s’en saisir

Dans l’après-coup de la 1re Conversation du mercredi 10 octobre 2018, vous pouvez lire le texte de Florence Hautecoeur : (…) D’un côté, la subversion du psychiatre et de la psychiatrie par la science, l’économie ou le pouvoir dont on croit user, mais que l’on finit, à son insu, par servir. De l’autre, la responsabilité de chaque clinicien orienté par la psychanalyse : ne pas renoncer et ne pas céder sur son désir…

Contacter l'Envers de Paris

5 + 1 =

Écouter, voir

Moment de conclure

Psynéma poursuit sa route en mettant à l’étude Minority Report(1) de Steven Spielberg, sorti en 2002. Une projection intégrale du film, suivie d’un débat, aura lieu au Patronage laïques Jules Vallès (Paris 15ième) le 13 avril à 14H.

LACAN SATYRICON Rencontre savante et psychanalytique

A la fin des années soixante, Federico Fellini réalisa un film inclassable à laquelle Lacan s’est référé dans le Séminaire XVII L’Envers de la psychanalyse. En ajoutant son nom au célèbre roman attribué à Pétrone, le cinéaste joua aussi de l’équivoque entre satire latine et satyre grec…

ZADIG* à Paris !

L’Envers de Paris saisit l’occasion de faire circuler l’actualité du mouvement Zadig à Paris, autour d’un débat sur « Les Hérétiques ». Cette pièce, création de François Rancillac, sur un texte de Mariette Navarro, se veut une réflexion sur l’actualité politique de la montée de l’intolérance et de l’obscurantisme. Voici la vidéo du débat avec François Rancillac et Caroline Leduc, psychanalyste, membre de l’ECF.

Matin et soir

Jon Fosse est un écrivain norvégien contemporain dont l’œuvre romanesque et théatrale est reconnue par de nombreux prix littéraires tel  le Prix International Ibsen en 2010, est traduite dans 40 langues et a été mise-en-scène par J. Lassalle, P. Chéreau, C. Régy, T. Ostermeier. Son écriture est caractérisée par la radicale nouveauté de ses intrigues minimales voire absentes, de ses choix de mots quotidiens loin de tout « beau style », de ses personnages réduits à des inconnus dépourvus d’histoire… Par Marie-Christine Baillehache

Lire encore…

Freud, Lacan, Hitchcock sortant de la caverne platonicienne…

Le texte qui suit noue les principales références textuelles et psychanalytique travaillées à l’occasion de l’étude de L’ombre d’un doute d’Alfred Hitchcock, sorti en 1943 ; film extraordinaire articulant de façon subtile la triade du doute, de l’ombre et de l’objet. L’allégorie de la caverne de Platon(1), peuplée de ses étranges ombres, est à cet égard un texte fondamental interrogeant la fonction de l’image dans le discours. par Karim Bordeau

Le CPCT face à la galère sociale

En 1930, à une époque marquée par la crise économique et la montée du nazisme, Freud dressait un constat amer : les institutions humaines commandent le renoncement pulsionnel.

Todo el mundo es loco

Damasia Amadeo de Freda et Adriana Campos articuleront un chapitre du Cours d’orientation lacanienne de Jacques-Alain Miller « Todo el mundo es loco en lien avec leurs thèses de doctorat – à propos de « L’adolescent actuel » et du « surmoi de notre époque ». Rendez-vous le 23 janvier à 21h à la Maison de l’Amérique Latine, Paris.

N’oublions pas ceux qui oublient

Quand les souvenirs de la vie, les gestes du quotidien, la reconnaissance des objets, mais aussi la mémoire des mots, s’appauvrissent, les sujets atteints de la maladie d’Alzheimer s’expriment souvent d’une façon répétitive et/ou incohérente(1)… Par Maro Rumen-Doucoure

Le corps, pas sans la psychanalyse

Quand les futuristes et les médias répondent aux besoins de rêve des sujets contemporains en s’appuyant sur les avancées de la science, maintenant asservie aux lois des sociétés transnationales et du marché mondialisé, ils élaborent et diffusent un discours plein de promesses sur un progrès scientifique dont la réalité n’a rien à voir avec les démesures qu’ils annoncent… Par Par Geneviève Mordant

Lire encore ?

ecf-messager, vous connaissez ? 

Petit dialogue entre @mis

Ce n’est pas cette liste de diffusion intense de l’École de la Cause freudienne ?

J’en ai entendu parler…

Oh oui, intense ! Pour tout connaître de cette École et de sa petite flottille, les différentes ACF (Association Cause Freudienne).

Tout connaître, vraiment ? 

Tout connaître, on n’y arrive pas. Mais ECF-Messager, c’est : des informations nombreuses, des réflexions diverses sur le moment présent et son intérêt pour la psychanalyse, les news de l’orientation lacanienne, heure par heure, du sur mesure pour vous, pour la psychanalyse… Par exemple, un ami m’avait envoyé les petites vignettes cliniques que le Directoire avait suscitées, et qui préparaient l’événement Question d’École sur le contrôle. Et quel régal de découvrir deux fois par semaine les nouveautés du Blog des Journées de l’ECF !

Tout savoir aussi sur les cartels, Lacan Quotidien, les dernières parutions, les grands événements de la psychanalyse dans le monde (Association Mondiale de Psychanalyse) et bien d’autres choses encore.

Et je peux rejoindre cette liste ? 

Quand tu veux. C’est gratuit ! Tu le demandes au secrétaire de l’ECF grâce au formulaire de contact ci-desous…

Et tous ces messages, ce n’est pas trop ? 

Penses-tu ! Je me suis créé une boite type Gmail dédiée à cette liste, en un clin d’œil l’objet du message m’indique si je garde ou si je jette ; et pour éviter qu’ils finissent dans les spams, j’ai entré l’adresse ECF-Messager dans mes contacts.

Toi alors, tu as toujours un tour d’avance…

Allez, on y court vite ? Car ce messager change de jour en jour…

Formulaire d'inscription au courrier ecf-messager

12 + 4 =